Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Bos grunniens L., le yack, sur fond de montagnes himalayennes

Publié le par Jean-Michel L.

Sans ce Bovidé adapté au grand froid et à la vie à haute altitude (3 000- 5 300 m), la vie des hommes des hautes terres tibétaines et himalayennes serait pratiquement impossible. Les yacks fournissent laine, lait (donc beurre et fromage) et bouse (combustible). Il mettent leur endurance au service du labour et du transport (jusqu'à 130 kg de charge). Le bouddhisme refuse leur abattage mais il n'est pas interdit de manger la viande d'un yack mort accidentellement et d'utiliser son cuir. Il reste quelques troupeaux de yacks sauvages au Tibet. Le croisement vache / yack donne le dzo.

 

JMLeb nov2011 017

Les yacks du billet népalais de 5 roupies

 

1989 Zanzkar 13

Caravane de yacks au Zanskar (photo prise en 1989)

Commenter cet article

jean-luc saint-marc 07/12/2011 15:23


La souplesse de l'oseille !


 


Ce bifton de cinq balles me fait penser à une tenture !


 


La rudesse de la poussière, même écolo, me donne envie d'une bonne mousse !!



Christian lemenuisiart 04/12/2011 09:10


Moi j'apelle cela être écolo les vrais


A bientôt

Jean-Michel 04/12/2011 09:54



Sûr, les yacks, quoique peu enclins à la politique,  étaient écolo bien avant nous !