Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #orient extreme tag

Sittwe (ex-Akyab), chef-lieu de l'Arakan au Myanmar

Publié le par Paesaggio

Sittwe

Sittwe

Les pogroms qui affectent depuis plusieurs années, et particulièrement ces derniers jours, la population musulmane de l'Arakan (ou Rakhine), celle des Rohingya (ne pas mettre de s au pluriel) nous renvoient à la principale ville de cette province (on emploie le mot Etat) birmane. Akyab s'est développé lors de la colonisation britannique sur le site d'un sanctuaire bouddhiste, l'Ahkyaib-daw, réputé avoir été édifié sur une relique par l'empereur Asoka au IIIème siècle avant J.C. (ce qui s'avère en fait peu probable). Sittwe est un port et une capitale régionale assoupie d'environ 200 000 habitants. Les précipitations annuelles, d'origine orographique, sont considérables : 4 500 mm répartis sur environ six mois de mousson. La haine est responsable d'exactions épouvantables commises par l'armée et une partie de la population bouddhiste à l'encontre de la population musulmane. Celle-ci est issue de la période où l'occupant britannique a favorisé l'immigration de plusieurs centaines de milliers d'Indiens musulmans. Ceux-ci sont venus de ce qui n'était pas encore le Bangladesh et se sont ajoutés à un petit noyau autochtone musulman. Malgré des départs forcés, les musulmans formaient encore en 2012 40% de la population de Sittwe. Ce sont les classes les plus pauvres assimilées aux Rohingya qui ont été touchées par les massacres.

 

carte Arakan Sittwe

 

BUR Sittwe GE2012

GeoEye janvier 2012

Première édition : 29 octobre 2012

Voir les commentaires

Suwon, une ville de Corée sous la neige

Publié le par Paesaggio

C'était il y a 10 ans, en décembre 2006, loin des tours-opérateurs. A 50 km au sud de Séoul, peuplée de plus d'un million d'habitants, la ville du Suwon est surtout connue pour ses remparts. Les palais sont utilisés pour le tournage de films et de séries télévisées. Sous la neige, cette ville industrielle resplendit.

 

undefinedundefinedundefinedundefined

Voir les commentaires

Les fils de Saïgon

Publié le par Paesaggio

Dans Ho-chi-minh-ville, tout le monde bénéficie de l'électricité au prix d'un miracle permanent. On n'hésite d'ailleurs pas à se brancher directement sur un cable, dans la plus totale illégalité. Toute réparation relève de l'exploit.




 

Les fils de Saïgon

Voir les commentaires

Le volcan Ontake

Publié le par Paesaggio

Les montagnes couvrent près de 3/5 du territoire du Japon. Il s'agit essentiellement de volcans mais pas seulement. Les plus hauts sommets, ceux des Alpes japonaises (trois chaînes transversales: Hida, Kiso, Akaishi) où se trouve l'Ontake, ont à peu près l'altitude de ceux des Pyrénées, le Fuji-Yama (3 776 m) mis à part. Ailleurs l'altitude dépasse rarement 2 000 m. Dans le contexte du Shinto, un chamanisme au coeur de la culture nippone, les volcans sont l'objet de vénération.

Le volcan Ontake (3 067 m) est considéré comme réveillé depuis les années 60 et a déjà été à l’origine d’une violente éruption en 1979-80. Celle de septembre 2014 apparaît comme dans la continuité des précédentes. Les pélerins et touristes qui ont été victimes de cette éruption ont donc pris des risques inconsidérés. Le Fuji-Yama, situé entre Tokyo et Nagoya, est quant à lui en sommeil depuis le XVIIIe siècle et susceptible d’un brusque réveil, mais plusieurs autres volcans japonais (plus d’une trentaine) sont en activité, notamment le Sakura-Jima (Kyushu), l’Asama (Honshu), l’Usu (Hokkaido), le Unzen (Kyushu). En 1991, ce dernier volcan se réveilla. Entre le 24 mai et le 4 juin, de multiples coulées pyroclastiques dévalèrent les flancs du volcan, brûlant tout sur leur passage. Une nuée ardente dévasta tout sur son passage. Il y eu 43 morts dont Maurice et Katia Krafft, des documentalistes français réputés pour leurs photos de volcans.

Le volcan Ontake
L'Ontake vu via Google earth : 1. le sommet, 2. la ville de Takayama, 3. le départ du sentier, 4. une coulée
L'Ontake vu via Google earth : 1. le sommet, 2. la ville de Takayama, 3. le départ du sentier, 4. une couléeL'Ontake vu via Google earth : 1. le sommet, 2. la ville de Takayama, 3. le départ du sentier, 4. une coulée
L'Ontake vu via Google earth : 1. le sommet, 2. la ville de Takayama, 3. le départ du sentier, 4. une coulée

L'Ontake vu via Google earth : 1. le sommet, 2. la ville de Takayama, 3. le départ du sentier, 4. une coulée

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>