Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #nouvelle-caledonie tag

Heritiera littoralis... loin du littoral

Publié le par Paesaggio

Heritiera littoralis Aiton est parfois considéré à tort comme un palétuvier adapté aux eaux saumâtres de la partie interne des marais maritimes tropicaux. En fait ce grand arbre tropical du domaine indo-pacifique aux fruits à coque et aux feuilles gris clair sur leur revers peut pousser loin des marais maritimes comme cela avait déjà été observé notamment en Inde et aux Seychelles. Celui-ci a été trouvé le long d'un torrent affluent de la Ouenghi, sur la façade ouest de la Nouvelle-Calédonie à environ 80 mètres d'altitude. On ne peut exclure que la diffusion d'Heritiera littoralis au delà du littoral soit d'origine anthropique au cours de ces 3 000 dernières années. Le genre Heritiera a été classé dans la famille des Sterculiaceae parfois englobée dans celle des Malvaceae.




Première publication : 08/12/2008 22:31

Voir les commentaires

Champignons calédoniens

Publié le par Paesaggio

Ces magnifiques champignons de sous-bois sont assez communs semble-t-il. Qui connait leur nom ?




première édition : 2/10/2008

Voir les commentaires

Ouvéa, « l'île la plus proche du Paradis » de Katsura Morimura

Publié le par Paesaggio

carte, couverture du livre, image satellitaire GE
carte, couverture du livre, image satellitaire GE
carte, couverture du livre, image satellitaire GE

carte, couverture du livre, image satellitaire GE

Katsura Morimura, qui était née en 1940, s'est suicidée le 27 septembre 2004 à Nagano. Fin bien triste pour cette écrivain japonaise qui avait fait connaître au monde entier l'île d'Ouvéa (et non l'île des Pins !) en publiant en 1966 un roman intitulé 天国にいちばん近い島 Tengoku ni Ichiban Chikai Shima c'est à dire L'île la plus proche du Paradis. Il fit l'objet d'un film quelques années plus tard en 1984. Différence de représentation : pour la plupart des Français, Ouvéa est l'île des évènements tragiques de mai 1988. Pourtant cet atoll basculé des îles Loyauté qui s'étend autour d'un magnifique lagon sur 132 km2 mérite la publicité qui lui est faite. C'est un véritable joyau peuplé d'un peu plus de 3 000 habitants extrêmement hospitaliers, en dépit du "qu'en dit-on". Pour le géomorphologue, c'est aussi un paradis grâce aux célèbres encoches marines de la falaise de Lekine. Ces dernières marquent les étapes du basculement de l'île.

 

Référence : Mathias Faurie, 2011. Ouvéa : le sanctuaire kanak.Dynamiques patrimoniales et recompositions territoriales en Nouvelle-Calédonie. Thèse de Géographie, Paris-Sorbonne, Prodig, 502 p.

 

Première édition : 12 octobre 2011

NC Ouvea 2001 JML11

Le pont de Mouli

NC Ouvea 2001 JML13R

Les falaises de Lekine

NC Ouvea 2001 JML14

Les eaux claires du lagon

Voir les commentaires

Baloghia sp. , Euphorbiaceae

Publié le par Paesaggio

Cette plante des cuirasses du maquis minier calédonien [probablement Baloghia deplanchei (Baill.) Pax] est un arbuste à latex jaune orangé. Au genre Baloghia correspondent 15 espèces dont 12 espèces endémiques pour la Nouvelle-Calédonie, une pour Norfolk, une pour l'île de Lord Howe et une pour l'Australie.

Baloghia sp. , Euphorbiaceae
Baloghia sp. , Euphorbiaceae
Baloghia sp. , Euphorbiaceae
Baloghia sp. , Euphorbiaceae
Baloghia sp. , Euphorbiaceae

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>