Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Tacloban, la ville du I shall return

Publié le par Paesaggio

A l'est de l'île de Leyte, face à celle de Samar, la ville de Tacloban s'étire riche de ses 230 000 habitants. Lorsque j'y séjournais en mars 1991, c'était la ville du "I shall return" du Général Douglas McArthur obligé de la quitter sous la pression des Japonais en mai 1942. Commandant en chef des troupes des Etats-Unis, il délivra la cité martyre (des milliers de Philippins torturés et exécutés par l'occupant japonais) en octobre 1944. Environ 70 ans plus tard, Tacloban a été la victime du cyclone Haiyan.

Dans le détroit de San Juanico
Dans le détroit de San Juanico

Dans le détroit de San Juanico

Tacloban, la ville du I shall return
De fortes densité de population (imagerie Google)
De fortes densité de population (imagerie Google)

De fortes densité de population (imagerie Google)

Voir les commentaires

Parentis en pays de Born

Publié le par Paesaggio

Au sud du pays du Buch, entre océan et Grande-Lande se trouve le pays de Born. On y trouve du pétrole extrait des profondeurs par de grosses pompes. Parentis (5 300 habitants sur plus de cent kilomètres carrés) a cependant une vocation avant tout touristique grâce à son lac, appelé aussi lac de Biscarosse.

L'église Saint-Pierre à Parentis

L'église Saint-Pierre à Parentis

Images de Parentis vues sur Google : situation et plage
Images de Parentis vues sur Google : situation et plage

Images de Parentis vues sur Google : situation et plage

Voir les commentaires

Histoire d'Ychoux: le poids du chemin de fer

Publié le par Paesaggio

44°19'N, 00°56'W

La fondation d'Ychoux date au moins du XIIe siècle : il devait y avoir quelques maisons autour de l'église Sancta Maria de Ussous. Sa vocation fut longtemps liée aux moutons et à des forges (notamment celle des Lareillet au XVIIIe siècle). Depuis la seconde moitié du XIXe siècle, cette petite commune (plus de 2 000 habitants) du département des Landes doit beaucoup à la ligne de chemin de fer qui, via une très longue ligne droite où ont été battus bien des records de vitesse, va de Bordeaux à Dax. La gare d'Ychoux a été créée en 1857 peu après cette voie ferrée. Vint s'y raccorder une voie Moustey-Pissos-Parentis. Le chemin de fer permettait alors d'enlever la résine et les grumes de pins maritimes, la richesse locale. Depuis quelques années, une partie de cette voie a été transformée en piste cyclable à l'image de celle qui un peu plus au nord va de Mios à Bazas. La nouvelle vocation d'Ychoux est celle d'une cité-dortoir reliée à la métropole bordelaise par des trains rapides. Le foncier a été l'argument déterminant, le prix du mètre carré de terre étant bien meilleur marché au coeur des Landes de Gascogne qu'à Toctoucau ou à Biganos. Depuis les années soixante la population a doublé et ne cesse d'augmenter d'année en année.

Ychoux sur Google earth

Ychoux sur Google earth

La salle des fêtes, la voie ferrée Facture-Dax
La salle des fêtes, la voie ferrée Facture-Dax

La salle des fêtes, la voie ferrée Facture-Dax

Voir les commentaires

Paysage sportif : le stade olympique de Kiev (Ukraine)

Publié le par Paesaggio

50°25'N, 30°31'E

Dans le quartier de Pecherskyi, le NSC Olimpiski de Kiev est un exemple de stade de football dont la capacité a été réduite à la suite d'une modernisation : 70 000 places de 1923 à 2008, contre 83 000 à partir de 2011, à la veille de la coupe d'Europe de football. S'y joua notamment la finale. Son premier nom en 1923 était "Stade Rouge Trotski". Comme quoi le sport n'est jamais loin de la politique.

Le stade en 2012 (imagerie Google)

Le stade en 2012 (imagerie Google)

Le stade en 2008 juste avant les travaux

Le stade en 2008 juste avant les travaux

Voir les commentaires

1 2 > >>