Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Musique et paysages des îles Salomon

Publié le par Paesaggio

Musique et paysages des îles Salomon

A l'Est de la Papouasie, les îles Salomon (28 400 km², un demi-million d'habitants) sont un des Etats les moins connus des Français qui font cependant parfois le lien avec

- la bataille de Guadalcanal entre Etasuniens et Japonais en 1942, immortalisée par le film "The  Thin Red Line" (1998) de Terrence Malick

- le naufrage et la mort de La Pérouse sur les récifs de Vanikoro.

Cette archipel troublé par une guerre civile depuis 1998 et par une déforestation rapide ne manque pas d'intérêt notamment pour ses paysages et sa musique.

Grâce à You Tube, vous sont ici proposés quatre très beaux clips. Contribuez à faire connaître la culture des îles Salomon.

Une merveille de chorégraphie enfantine sur fond littoral. Découvert par hasard (chaîne : Gromasounds)

Le chef d'oeuvre d'Hans Zimmer : Jisas Yu Holem Hand Blong Mi (chaîne : The Johnnymango)

Maiae, un chant de l'île Rennell (chaîne : Mangrove Nouméa)

Sisiva, le meilleur groupe des Salomon (chaîne : Lolohu Breeze)

Voir les commentaires

Seyssel, villes-frontière : un pont qui sépare

Publié le par Paesaggio

Seyssel, villes-frontière : un pont qui sépare

Seyssel marque un double point sur le Rhône, l'ancienne frontière entre la France et la Savoie. D'un côté Seyssel (Haute-)Savoie, commune de 2 400 habitants, de l'autre Seyssel Ain, commune d'un millier d'habitants. D'un côté les Alpes, de l'autre le Jura. Sur le photogénique pont construit en 1838 sous la protection de Sainte-Marie des bateliers, il est permis de circuler, mais à 10 km/h.

Seyssel, villes-frontière : un pont qui sépare
Seyssel, villes-frontière : un pont qui sépare
Seyssel, villes-frontière : un pont qui sépare

Voir les commentaires

En pays Makonde au Mozambique

Publié le par Paesaggio

Dépressions fermées en pays Makonde - Google earth
Dépressions fermées en pays Makonde - Google earth

Dépressions fermées en pays Makonde - Google earth

Les Makonde constituent un peuple d'environ un million et demi de personnes à cheval sur le Nord-Est du Mozambique (un tiers de la population, province du Cabo Delgado) et la Tanzanie. Cette région bordée par les eaux coraliennes du canal de Mozambique possède un climat tropical à 7 mois secs et reçoit 1 100 mm de précipitations. Les Makonde, en dépit des ponctions de l'esclavagisme pratiquées via les ports d'Ibo et de Mozambique, principalement à destination du Brésil, a été rebelle à la colonisation et a su garder ses traditions : cérémonies coutumières, danse, musique, sculpture, tatouages et scarifications, etc. De nombreux villages ne virent jamais un seul Portugais, affirme-t-on. Les Makonde ont joué un rôle important dans l'indépendance du Mozambique : à Mueda, leur plus grande ville, le 16 juin 1960, le pouvoir portugais fit tirer sur la foule qui demandait l'indépendance. Les Makonde ont par ailleurs formé l'ossature de FRELIMO.

Situation du pays Makonde

Situation du pays Makonde

La ville de Mueda : probablement plus de 50 000 habitants Google earth

La ville de Mueda : probablement plus de 50 000 habitants Google earth

Le tombolo de Pangane : l'influence swahili est forte sur le littoral

Le tombolo de Pangane : l'influence swahili est forte sur le littoral

Au milieu des mangroves, Ibo : le fort et la ville fortifiée dès le début du XVIIe siècle
Au milieu des mangroves, Ibo : le fort et la ville fortifiée dès le début du XVIIe siècle
Au milieu des mangroves, Ibo : le fort et la ville fortifiée dès le début du XVIIe siècle

Au milieu des mangroves, Ibo : le fort et la ville fortifiée dès le début du XVIIe siècle

Feu de brousse dans les savanes

Feu de brousse dans les savanes

Entre tradition (masques) et modernité le groupe Chimbunga de Mueda ( crédit : Paolo Israel) ; voir aussi pour les danses traditionnelles sur You Tube : Makuya Festival.

Voir les commentaires

L'île de Mozambique à l'origine du Mozambique

Publié le par Paesaggio

L'île de Mozambique à l'origine du Mozambique

15º02 'S - 40º44' E

A l'entrée de la baie de Mossuril, cette caye peuplée de 15 000 habitants mesure environ 3 km de long sur 300-400 m de large. Elle est divisée en deux parties: la « ville de pierre », formée de vieux bâtiments, et « ville de macuti » formée de plus d’un millier de cases végétales. L'île est reliée au continent par un pont de 3 km de long, construit dans les années 1960.

Lorsque Vasco da Gama y est parvenu en 1498, l'île de Mozambique (Moçambique) était un simple village swahili sous l’autorité du sultan de Zanzibar. Les Portugais en firent rapidement une petite place forte avec des capacités à accueillir des bateaux endommagés et à les réparer sur la route commerciale de Lisbonne à Goa. L’île continua néanmoins à être fréquentée par les commerçants arabes.

Le plus ancien bâtiment de l’île de Mozambique est la chapelle Notre-Dame du Baluarte, construite en 1522. C’est le seul exemple d'architecture manuéline du Mozambique. De 1558 à 1620, eut lieu la construction de la forteresse de Sao Sebastian, à partir des pierres de ballast des navires. L'île devint un entrepôt de tissus et de perles destinés à l’achat d’esclaves, d'ivoire et d'ébène. Centre fondamental de la traite esclavagiste, l’île devait péniblement résister à la concurrence des Français, des Anglais et des Hollandais, très actifs dans la région.

En 1752, le gouvernement colonial décide de créer un nouvel Etat, la Capitainerie générale du Mozambique (du nom de l’île : Mussa Al-Mbique c’est à dire Moïse fils de Mbiki) qui favorise la prospérité locale de l’île devenue capitale. Cependant en 1822, l'indépendance du Brésil, principale destination des esclaves, provoque l’effondrement économique de l’île. De plus, Mozambique perd son rôle de capitale au profit de Lourenço Marques en 1898. En 1970, l'ouverture du port de Nacala marque la fin du rôle politique et économique de l’île.

Lien :

L'île de Mozambique carrefour des cultures du site Amigos de Moçambique

L'île de Mozambique à l'origine du Mozambique
Le fort Sao Sebastian, la ville de pierre, le pont
Le fort Sao Sebastian, la ville de pierre, le pont
Le fort Sao Sebastian, la ville de pierre, le pont

Le fort Sao Sebastian, la ville de pierre, le pont

Voir les commentaires