Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Les risques et les catastrophes d'origine humaine

Publié le par Paesaggio

Vient de paraître :

Lalanne, Maire, Meyer & Prat, 2013.- Les risques et les catastrophes d'origine humaine. Bordeaux, Ed. Confluences, Coll. Les petits vocabulaires de la géographie, 112 p.

Extrait de la présentation de cet excellent ouvrage :

" L’Histoire est le témoin des conséquences de la folie humaine (guerre, terrorisme, génocide...) mais aussi de la capacité de l’Homme à s’adapter à son milieu et à l’exploiter, générant parfois ou souvent, selon l’angle sous lequel on se place, des catastrophes sanitaires (famines en Ethiopie, le DDT, les phtalates…), sociales (krach boursier de 1929…), industrielles et environnementales (Bhopal en Inde, Fukushima…). De nos jours, la conscience collective, relayée par les médias, se rend compte de la surexploitation de la planète par l’Homme (en 2050, la population mondiale devrait consommer deux fois plus que ce que la planète peut produire !), cependant peu de dirigeants politiques ou de sociétés réagissent face à ce danger. Les intérêts financiers démesurés et le désir de pouvoir sont seuls maîtres du monde, au détriment du patrimoine naturel, qui nous fait pourtant vivre, et par voie de conséquence au détriment de l’Humanité. Un recueil chronologique des catastrophes majeures d’origine anthropique à l’échelle de la planète clôture cet ouvrage. "

Centrale nucléaire de Gundremmingen en Bavière, Google earth 2009 : un risque au milieu de régions très peuplées ?

Centrale nucléaire de Gundremmingen en Bavière, Google earth 2009 : un risque au milieu de régions très peuplées ?

Le camp d'Auschwitz en Pologne, Google earth 2009 : plus d'un million de victimes de la folie humaine

Le camp d'Auschwitz en Pologne, Google earth 2009 : plus d'un million de victimes de la folie humaine

Voir les commentaires

Dans l'enfer des ateliers de Phnom Penh, Cambodge

Publié le par Paesaggio

11°32'N, 104°51'E

Un grave accident le 20 mai dans une usine textile (23 blessés) et une vague de licenciements de centaines d'ouvrières protestant contre leurs conditions de travail attire notre attention sur les usines-ateliers du Cambodge. Depuis quelques années, ce pays à faible niveau de salaires attire nos investisseurs européens et étatsuniens qui y délocalisent à tout-va. Les salaires y sont en effet aujourd'hui nettement inférieurs à ce qu'ils sont en Chine ou même en Inde. Cela crée là-bas des milliers d'emplois essentiellement féminins. Nous y gagnons des textiles et des chaussures bon marché. Mais à quel prix - outre les pertes d'emplois qui expliquent le chômage galopant chez nous ? Les ouvrières cambodgiennes sont traitées comme du bétail : conditions de travail détestables et droits civiques non respectés. Comme on peut le voir ici, les ateliers sont d'immenses entrepôts colorés où il fait une chaleur horrible. Il serait peut-être temps de boycotter certaines marques.

Environs de l'aéroport de Pochentong - Imagerie GE de 2012 L = 500 mètres
Environs de l'aéroport de Pochentong - Imagerie GE de 2012 L = 500 mètres

Environs de l'aéroport de Pochentong - Imagerie GE de 2012 L = 500 mètres

Voir les commentaires

Koniambo Nickel : l'usine du Nord en marche

Publié le par Paesaggio

21°00'S, 161°40'E

L'usine pyrométallurgique de Koniambo Nickel, dans la Province Nord de la Nouvelle-Calédonie, est en fonctionnement depuis le mois d'avril. C'est l'aboutissement d'un projet politique autant qu'économique, commencé au début de ce siècle. Cette usine doit en effet permettre un rééquilibrage entre la Province Sud, riche et loyaliste, où se trouvent Nouméa et l'usine SLN, et la Province Nord rurale, où le pouvoir est dans les mains des indépendantistes kanaks. L'investissement de près de 4 milliards d'euros a été réalisé par Xstrata, une société suisse associée à la SMSP calédonienne.

Sur l'imagerie satellitale 2012 proposée par Google earth, près de la tribu d'Oundjo, on découvre les infrastructures : la fonderie, la centrale électrique, l'usine de dessalement, la base-vie, le port situés au pied du massif du Koniambo formidable accumulation de minerai de nickel. La capacité de cette usine est de 60 000 tonnes annuelles, ce qui permettra de couvrir une petite partie de l'accroissement de la demande mondiale.

L'ensemble du site

L'ensemble du site

Le port

Le port

La base vie et la mangrove

La base vie et la mangrove

Exemple des activités minières sur le massif du Koniambo

Exemple des activités minières sur le massif du Koniambo

Voir les commentaires

La carrière de grès de Thiviers en Dordogne

Publié le par Paesaggio

45°25'N, 00°54''E

Ouverte en 1937, la carrière de Thiviers est la plus importante d'Aquitaine avec 1 200 000 tonnes de roches (grès métamorphique de Thiviers) extraites chaque année. Cette carrière dont la fermeture ne se pose pas, devrait fonctionner encore longtemps après avoir tourné à plein pour la construction de l'A89. Sa capacité devrait même monter bientôt à 1 500 000 tonnes. 60 emplois directs relèvent de la carrière.

La carrière et l'autoroute A89 - Images Google earth de 2005
La carrière et l'autoroute A89 - Images Google earth de 2005

La carrière et l'autoroute A89 - Images Google earth de 2005

Voir les commentaires