Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #voyage en roumanie tag

Au bord du Danube, Brăila, la ville de Panaït Istrati

Publié le par Jean-Michel L.

45°16′N - 27°58′E

 

"Soudain, en approchant au bord du plateau,

le Danube apparût à nos yeux, tout bas, tout loin,

grisâtre, touffu, solitaire et ami de l'homme libre."

(P. Istrati, Oncle Anghel)


Brăila se présente comme une ville-carrefour, une des plus surprenantes cités de Roumanie. Certes, elle est située en limite orientale de Valachie, mais elle se trouve à portée de canon de la Dobrogée, de la Moldavie (de la province roumaine mais aussi de l'Etat indépendant) et de l'Ukraine. A la fin du XIXe et au début du XXe siècle, son âge d'or, elle a environ 60 000 habitants et mêle Roumains, Grecs, Turcs, Albanais, Tziganes, Lipovènes (Russes), Ukrainiens, Hongrois, Juifs et Arméniens. Elle est encore marquée  à cette époque par l'opression ottomane qui vient juste de s'achever. C'est là que naît en 1884 d'une mère roumaine, pauvre blanchisseuse, et d'un père grec contrebandier, abattu par la police avant qu'il n'ait atteint un an, Panaït Istrati, un des plus grands et plus mal connus écrivains de langue française. Sa gloire ? Avoir décrit le petit peuple de cette région et notamment les haïdoucs, ces bandits de grand chemin qui menaient la vie dure à tous les possédants. Son crime : alors qu'il est considéré comme un défenseur des opprimés, à la suite d'un long séjour en URSS de 1927 à 1928 à l'invitation de ses dirigeants, il exprime sa désillusion et son dégoût contre ce régime... là où d'autres écrivains entretiennent le mensonge. Il est alors rejeté par ceux qui l'avaient adulé et meurt comme il avait vécu l'essentiel de sa vie, dans la misère, à Bucarest en 1935. Ce n'est que depuis la chute du Mur de Berlin qu'il est revenu sur le devant de la scène, notamment grâce à une édition de son oeuvre complète que l'on trouve en livre de poche chez Phébus libretto depuis 2006.

 

Braila JML 2011 0022R

La statue d'Istrati au Gardina publica de Brăila

Braila JML 2011 0026R

La maison mémoriale de Brăilaest une "maison de jardinier" en style néo-roumain datant de la fin du XIXe . Elle a été réaffectée en 1984 à l'occasion de l'anniversaire de la naissance de l'écrivain.Le jardin était un endroit où le jeune Panait aimait se promener. Les masures où il a vécu ont quant à elles toutes disparu.

Braila JML 2011 25RR

Voir les commentaires

Corvus cornix, la corneille mantelée omniprésente à Constanza

Publié le par Jean-Michel L.

Corvus Cornix L., un oiseau plutôt sympathique, avec de beaux atours noirs et beiges (comme cela ne ce voit pas bien ici)  dans les paysages urbains de Constanza qui manquent parfois d'attrait.

 

Constanta JML 2011 36R

Constanza JML 2011 274R

Voir les commentaires

L'église orthodoxe russe de Saint-Nicolas à Bucarest

Publié le par Jean-Michel L.

Avec ses bulbes cuivrés, cette église construite en 1906 à côté de l'université a un caractère tout à fait exotique. Elle a servi de modèle à sa cousine de Nice.Les immeubles qui l'encadrent ne sont pas mal non plus.

 

Bucarest JML 2011 016

Voir les commentaires

Dans le parc Herăstrău de Bucarest

Publié le par Jean-Michel L.

44° 28′ N - 26° 04′ E

C'est le plus grand espace vert de Bucarest (plus de 180 ha, lac inclus). On y accède généralement par la place Charles de Gaulle où notre grand homme a sa statue. A noter sa remarquable propreté en relation avec la discipline des foules qui le parcourent.

 

ROU Bucarest Her 2009 GE400

Le parc (image Google Earth de 2009)

ROU Bucarest GE3

Le lac Herăstrău a été aménagé comme d'autres lacs sur le cours de la Colentina (image Google Earth)

Bucarest JML 2011 128R

Paysanne roumaine sous les arbres

 

Bucuresti JML 2011 22

La place des Grands Européens (au premier plan, la tête de Maurice Schumann). Au loin la Maison de la Presse Libre !

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>