Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #voyage en roumanie tag

Cluj Napoca, la ville de Miklós Bánffy

Publié le par Jean-Michel L.

On se reportera à un article ancien pour la description de Cluj et à un autre du "Fil d'Archal" consacré à ce grand écrivain de langue magyar que fût Miklós Bánffy, auteur de la "Trilogie de Transylvanie".

 

ROM Cluj 2009 GE125

Le centre historique de Cluj - image Google Earth de 2009

Roum Cluj JML2010 066R

Au hasard des petites rues pavées

Roum Cluj JML2010 061R

Hommage à Emil Racoviţă, le célèbre naturaliste et spéléologue roumain

Roum Cluj JML2010 071R

Reste des anciens remparts

Roum ClujN JML2010 023R

Au hasard des grandes artères de Cluj

Roum ClujN JML2010 007R

En tramway aujourd'hui

Voir les commentaires

Roumanie : voyage au pays des strigoi, vampires ruraux

Publié le par Paesaggio

A l'origine du mythe Dracula, le romancier irlandais Bram Stocker n'est pas parti de rien. Autant la filiation avec Vlad Tepes s'arrête au titre de ce valeureux prince (Dracul qui fait référence au dragon) et à quelques exactions à propos desquelles personne n'est d'accord en Roumanie, autant celle faite avec les strigoi morts ou vivants s'avère bien réelle. En lisant l'excellent article de Micheline Lebarbier du LACITO (CNRS), on pourra cerner  le vécu de ces rudes et polymorphes créatures qui hantent la vie des ruraux de Transylvanie... et du reste des Balkans.  A défaut d'être des amateurs de sang frais, les strigoi, moroi et autres pricolici excellent à soutirer le principe vital de leurs victimes. Pour neutraliser le vampire, en dehors des gousses d'ail, quoi de plus efficace que lui arracher le coeur, le faire brûler et en manger les cendres. Par un mauvais hasard, le strigoi est souvent votre voisin ou votre voisine qui par un non moins malencontreux destin a mieux réussi que vous et vous gâche la vie.

 

Référence :

Micheline LEBARBIER, 1994.- Croyances populaires et  vampirisme : exemples roumains. Meridiès, Revue d'anthropologie et de sociologie rurale d'Europe du Sud, n°17-22 : 85-119.

 

Roum Sighisoa JML2010 087

Vampirisme et restauration (ou restauration du vampirisme) à Sighisoara

Voir les commentaires

Rădăuţi

Publié le par Paesaggio

Rădăuţi (prononcer redeutz) est un des plus vieux établissements humains de Bucovine, connu depuis le XIVe siècle, mais probablement fondé par les Daces, puis utilisé par les Romains. Ce bourg devint une place commerciale importante au fil des ans. Sa communauté marchande d'origine juive, après maintes persécutions, a disparu lors de la Seconde Guerre Mondiale. Aujourd'hui la ville a une trentaine de milliers d'habitants. 

 

Roum Radauti JML2010 131

L'influence austo-hongroise.

Roum Radauti JML2010 121

La seule synagogue restante

Roum Radauti JML2010 138

Des couleurs parfois un peu criardes.

ROUM Radauti 2003 GE1 1km

Image Google Earth, 2003, L = 4 km

Voir les commentaires

Dohoroi, ville de Moldavie

Publié le par Paesaggio

La petite ville de Dohoroi n’apparaît pas dans la plupart des guides de voyage. Située dans les collines de Moravie, non loin des frontières ukrainienne et moldave (celle de la république homonyme), elle n’a rien pour inciter à passer ses vacances. Son histoire tragique nous parle du terrible traitement infligé à la communauté juive dans les années 30 et 40. Comme dans toutes les villes roumaines, le béton a pris le pas sur les vieilles demeures de caractère et sur les petites maisons traditionnelles. Encore ne faudrait-il pas mésestimer ces dernières, entourées de jardinets : elles occupent finalement l’essentiel de l’espace. Les grands immeubles de béton dessinent des rubans autour de quelques grands axes, parfois entourés d’arbres et d’aires de jeu pour les enfants. Il ne faudrait pas s’arrêter à eux. Montant vers le sommet de la colline principale, entourés de grands arbres, on peut voir un ensemble de quelques beaux bâtiments, souvent colorés, datant du début du XXe siècle, du temps où la région était une marche de l’Empire austro-hongrois. De ce point de vue, Dohoroi n’est qu’une réplique, en plus petit, de Botosani. Chaque bâtiment a le droit a la statue d’un homme illustre, a priori local. Le plus incongru est le magnifique musée municipal tant son volume paraît plus adapté à Vienne ou Paris qu’aux dimensions d’une ville modeste, dans laquelle les passages de charrettes font partie de la vie quotidienne. Isolée dans un quartier de moindre intérêt, l’église Saint-Nicolas fait partie des plus vieilles églises moldaves (XVe siècle). Avec ses lignes de briques rouges, elle a un style différent de ses contemporaines.

 

Roum Dohoroi JML2010 018

Roum Dohoroi GE 1 1250m

Image Google Earth.

Roum Dohoroi JML2010 043

Roum Dohoroi JML2010 038

Roum Dohoroi JML2010 035

Voir les commentaires

<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 > >>