Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #un lieu un livre tag

Le lac de Chapala (Mexique) : "Le Serpent à plumes" de D.H. Lawrence

Publié le par Jean-Michel L.

20°17′N - 103°11′W

Nombreux sont ceux qui connaissent David Herbert Lawrence (1885-1930) pour "L'Amant de Lady Chatterley" (1928), moins nombreux pour son non moins remarquable "Le Serpent à plumes" (The Plumed Serpent, 1926). Cet ouvrage qui se passe au Mexique (édition de de 1965 en Livre de Poche, Stock, traduction de Denyse Clairouin) est souvent considéré comme un roman initiatique au même titre qu' "Au-dessous du volcan"  de Malcolm Lawry (1947) situé également dans ce pays. Ce qui séduit dans "Le serpent à plumes" ce sont les innombrables descriptions de paysages (il fallait bien y venir !). Couvrant ces derniers, il est un lieu qui tient une place essentielle dans le roman , celui du lac où se trouvent Sayula et Orilla. Il s'agit en fait du lac de Chapala et de la ville du même nom rebaptisée Sayula. On est dans un monde de représentations dans lequel les objets et les hommes, vus d'abord  plutôt négativement, prennent peu à peu du sens et de la beauté.

 

Ce lac est à 1 524 mètres d'altitude et couvre 110 000 hectares ce qui en fait le plus grand du Mexique. Lorsque D.H. Lawrence s'y rendit en passant comme Kate, le personnage principal de son roman, par la gare d'Ixtlahuacan, un embryon de structure touristique était en place.

 

" -   Savez-vous à qui appartient ce lac ?  répéta l'homme.

  -   A qui ?

  - Aux antiques divinités du Mexique, répondit l'étranger (1). Si vous passez par ce lac, il faut payer tribut à Quetzalcoatl."

   Etrange insolence, mais si mexicaine ! " (p. 124)

 

(1) Il s'agit en fait d'un paysan mexicain vu par Kate, l'Irlandaise.

 

MEX lacChapala 2006 GE1kmb

Sur les bords du lac, à l'ouest de Chapala (Image Google Earth de 2006)

"Le soleil se leva, et une lumière blanche se mit à jouer sur les cimes des montagnes. Le bateau rasait la rive Nord, contournant le promontoire où se dressaient les ruines des villas..." (p. 139)

 

MEX lacChapala 2006 GE1km

Au NW du lac de Chapala (Image Google Earth de 2006, L = 4 km)

 

MEX lacChapala GE2006 250

L'île du lac de Chapala (Image Google Earth de 2006)

" Ils passèrent près d'une île où gisaient les ruines d'une ancienne forteresse. On voyait encore des murs écroulés et la carcasse d'une église, parmi des rochers escarpés et des herbes sèches d'un gris sale." (p. 140)

Voir les commentaires

A Spasskoe-Lutovinovo chez Ivan Sergueievitch Tourgueniev

Publié le par Jean-Michel L.

53°22'N - 26°27'E

"Quand vous irez à Spasskoe, saluez ma maison, mon jardin, mon jeune chêne, ma patrie ..."

Ivan Tourgueniev (1818-1883) est pour beaucoup l'inoubliable auteur de "Premier amour", un court roman en partie autobiographique, plein de sensibilité et de finesse. Moins nombreux ceux qui connaissent son engagement pour dénoncer la condition effroyable des serfs au temps des tsars. Cela lui valut la prison et l'exil. Issu d'une famille aisée, il passa son enfance dans la propriété familiale maternelle de Spasskoe-Lutovinovo à 65 km au nord de sa ville natale d'Oriol (Orel), plus précisement au nord de  Mtsensk (cf les coordonnées précises). Il y observa la vie des serfs (крепостной крестьянин) et en fut très choqué, réaction isolée et mal perçue par les autorités à cette époque. La propriété a été transformée en musée. Tourgueniev est mort en France à Bougival où se trouve également un musée à sa mémoire.

 

RUSS Spasskoe-Loutovinovo 2002 GE100

Image Google Earth de la campagne dans la région d'Orel. Le site de la maison familiale n'est malheureusement couvert pour le moment que par des images de qualité très médiocre.

Voir les commentaires

Dans la Prague de HHhH vue par Laurent Binet

Publié le par Jean-Michel L.

HHhH c'est le surnom de Reinhard Heydrich (Himmlers Hirn heiβt Heydrich), le chef de la Gestapo et le plannificateur de la Solution finale, un des plus grands assassins de l'histoire de l'humanité. Laurent Binet nous raconte (Grasset, 2009) la vie et la mort de ce dernier à Prague, qui finit lui-même abattu par des résistants tchèques. L'auteur aime Prague et ses habitants qu'il nous fait découvrir dans ce qui a été classé en roman mais qui est davantage un récit historique où l'auteur raconte ses doutes de narrateur à la recherche de la plus grande exactitude. Moi aussi, j'aime Prague et j'ai été tout à fait fasciné par ce livre.

 

 

Extrait p. 328 : " Il flotte dans l'air de Prague quelque chose qui transperce jusqu'aux os. Les lacets de la route dessinent la destinée d'un homme, et d'un autre, et d'un autre, et d'un autre. Je vois des pigeons qui décollent de la tête de bronze de Jans Hus et, en arrière-plan, le décor le plus beau du monde, Notre-Dame-de-Tyn, la cathédrale noire aiguisée de ses tourelles, celle-là même qui me donne envie de tomber à genoux chaque fois que je peux admirer la grise majesté de sa façade maléfique. ..."

 

Praha JML2008 065

Praha JML2008 086

Praha JML2008 099

TCH Prague 2004 100m GE2

Image Google Earth de 2004, L = 400m environ

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8