Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #paysages ruraux tag

Les karez (ou qanats) de l'oasis de Tourfan au Xinjiang

Publié le par Paesaggio

Les karez (ou qanats) de l'oasis de Tourfan au XinjiangLes karez (ou qanats) de l'oasis de Tourfan au Xinjiang

Les puristes parleront de kerez mais on connait mieux ces curieux canaux souterrains sous leur nom persan de qanat. Présents dans une grande partie des déserts et semi-déserts de l'Asie, ils peuvent mesurer plusieurs kilomètres et permettent de faire circuler l'eau  en pente douce à plusieurs mètres de profondeur à un niveau  imperméable, de la montagne jusqu'aux oasis. Les entonnoirs sont en fait des puits verticaux qui ont permis de rejeter le matériel rocheux résultant du creusement. Ils permettent aussi d'assurer l'entretien des karez.

 

CHIN Turfan 2008 GE125 kerez

Sous la neige (Image Google Earth de février 2009, L = 500 m)

CHIN Turfan 2003 GE125 kerez

Image Google Earth du 27 juin 2005, L = 500 m

carte de localisation

carte de localisation

Voir les commentaires

La galerie de collection d'eau de Trindade (Santiago)

Publié le par Paesaggio

Au débouché de la galerie qui sort de la colline

Au débouché de la galerie qui sort de la colline

Au Cap-Vert, on parle de galeries de collection d'eau mais dans les manuels il s'agit de qanat, de foggara ou de kerez, des aménagements anciens observables dans les régions arides de l'Asie : lire  Les karez (ou qanats) de l'oasis de Tourfan au Xinjiang . Cela consiste à creuser des galeries, reconnaissables sur les photographies aériennes à l'alignement des points d'aération qui sont aussi les points de rejet des matériaux meubles.

A Santiago, on en compterait dix : la plus petite à Trindade mesure 14 m, la plus grande 548 m ( Hargreaves, 1977. Programmes d'eau et de conservation pour le Cap-Vert, USAID : http://pdf.usaid.gov/pdf_docs/PNAAG340.pdf ). Le thème de la gestion de l'eau au Cap-Vert mériterait un bel ouvrage tant le passé a été riche dans ce domaine.

Le site où se trouve la Capilla funeraria de Trindade a été (assez médiocrement) restauré par la coopération espagnole.

La galerie de collection d'eau de Trindade (Santiago)

Voir les commentaires

Terrasses anti-érosives et terrasses culturales au Cap-Vert

Publié le par Paesaggio

Dispositif anti-érosif à Fogo et terrasses culturales avec murets de pierre à Santiago
Dispositif anti-érosif à Fogo et terrasses culturales avec murets de pierre à Santiago

Dispositif anti-érosif à Fogo et terrasses culturales avec murets de pierre à Santiago

Dans l'archipel du Cap-Vert, réputé pour son relief accidenté, la lutte contre l'érosion pluviale se manifeste par la mise en place de légers gradins parallèles aux courbes de niveau et complantés d'arbres. Ces dispositifs sont visibles à côté de véritables terrasses culturales irrigués. Les Portugais n'ont eu qu'à reproduire ce qui était commun chez eux en milieu méditerranéen. Cependant l'eau d'irrigation provient parfois de véritables foggaras.

Dispositifs anti-érosifs au Cap-Vert
Dispositifs anti-érosifs au Cap-Vert
Dispositifs anti-érosifs au Cap-Vert

Dispositifs anti-érosifs au Cap-Vert

Voir les commentaires

Un impluvium sur les hauts de l'île de Fogo

Publié le par Paesaggio

Un impluvium sur les hauts de l'île de Fogo

Un impluvium est constitué d'un collecteur, surface imperméable peu sujette à l'érosion (pierre, ciment) plus ou moins en pente, d'un réservoir et d'un aqueduc, ce dernier pouvant être en amont du réservoir. Ce dispositif naturel ou, plus souvent, artificiel sert à collecter l'eau pluviale dans les régions arides ou subarides comme ici ou dans le Sud de Madagascar. Il a l'avantage d'être peu couteux d'aménagement et d'entretien.

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>