Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #orient extreme tag

Nikko au Tochigi (Japon) dans la forêt de cryptomères géants

Publié le par Jean-Michel L.

Les temples de Nikko forment un ensemble de 103 bâtiments de bois qui s'étend sur plusieurs hectares. Bâtis au XVIIe siècle, ces temples sont loin d'être les plus anciens du Japon mais le cadre naturel de Cryptomeria japonica* dans lequel ils s'inscrivent est un des plus beaux. Nikko se trouve à 150 km au nord de Tokyo en pleine montagne. Les temples ont résisté à tous les séismes dont le dernier du 11 mars 2011. Ceux que cela intéresse pourront voir une vidéo** tournée sur le vif par un des nombreux touristes qui étaient là.

 

* un Conifère endémique du Japon septentrional qui peut atteindre 70 m de haut

** www.youtube.com/watch?v=tH1Y0kMcQwM

 

Japon JML Nikko

Croquis de situation

Tokyo JML mai2006 051R

Un pont de rêve por accéder au site. Magnifique opposition entre feuillus et Conifères sur les versants. 

Tokyo JML mai2006 113R

JAP Nikko 2010 GE250

Le site des templesde Nikko (image satellitale diffusée par Google Earth, 2010, L = 1 km)

Tokyo JML mai2006 173

Ecoles en visite.

 Tokyo JML mai2006 129R

Nikko JML mai2006 138

Voir les commentaires

Centrale nucléaire de Fukushima Daiichi : vue et localisation

Publié le par Jean-Michel L.

37°25'15 N - 141°01'58 E

Fukushima n°1 General Electric mise en service en 1970 - Opérateur : TEPCO

 

Japon JML Fukushima

La centrale de Fukushima se trouve dans la préfecture du même nom dans la province de du Tohoku (carte) au NE d'Honshu. Il y a donc trois Fukushima à ne pas confondre : la préfecture, la ville, la centrale.

 

JAP Fukushima 2003, GE100

Regard sur les réacteurs - Image Google Earth de 2003

JAP Fukushima 2003, GE2k

Une plaine côtière peuplée - Image Google Earth, L = 8 km

JAP Fukushima 2004, GE500

Image Google Earth de 2004

 

Voir aussi :  centrale nucléaire à risque de Ningde

Voir les commentaires

Sendai et le Tōhoku à l'épreuve du tsunami de mars 2011

Publié le par Jean-Michel L.

La région du Tōhoku couvre la partie septentrionale de la grande île d'Honshu au Japon. Le peuplement japonais y a commencé bien plus tard que dans le Centre et le Sud de l'île à partir du VIIe siècle. La région compte aujourd'hui un peu moins de 10 millions d'habitants. Le climat est y est plus rigoureux en hiver qu'à Tokyo et à plus forte raison qu'à Osaka. C'est sur la côte occidentale qu'il neige le plus et qu'il fait le plus froid.  Cela n'empêche pas la riziculture estivale.

Sendai dans la préfecture de Miyagi est une grande cité industrielle d'un million d'habitants. Sa vulnérabilité aux tsunamis est évidente. Dans le passé historique le littoral du Tōhoku, constitué de plaines étroites et peuplées, a déjà été touché par ce type de cataclysme. Le tsunami le plus meurtrier de l'Histoire a eu lieu en 1703 dans la province d'Awa (préfecture de Chiba aujourd'hui). La vague aurait fait 100 000 victimes. Il est important de noter que le terme tsunami est d’origine japonaise, tsu-nami signifiant littéralement «vague de port». Il est utilisé universellement par les scientifiques pour désigner les trains d'onde générés par une déformation du fond de l’océan. 

Vu la magnitude du séisme du 11 mars 2011 et  l'ampleur du tsunami, les bilans humains et économiques seront extrêmement lourds.A Kobe en 1995, il y avait eu 5 000 morts. On pourrait dépasser ce chiffre.

 

Japon JML Sendai

Carte de situation du Tōhoku et de ses six préfectures(en vert)

JAP Minamisanriku 2002, GE500

Minamisanriku (38°40'N), une ville de 19 000 habitants aujourd'hui réduite à un amas de débris

(image Google Earth de 2002, L = 2 km)

JAP Sandai 2008 GE500

Le littoral à Sendai (image Google Earth de 2003, L = 2 km)

JAP Nobiru 2004 GE500

La petite ville de Nobiru où un train entier a été emporté par les eaux (image Google Earth de 2003, L = 2 km)

JAP Natori-Sendai 2004 GE500

L'aéroport de Natori (image Google Earth de 2003, L = 4 km)

Voir les commentaires

"Puce électronique" dans le Xinjiang

Publié le par Jean-Michel L.

Ressemblance frappante entre ces bâtiments isolés dans le désert, cernés de murs dans un paysage enneigé (on note que la neige a été nettoyée tout autour du "centre") et une puce électronique. De quoi s'agit-il : camp militaire, centre de détention, laboratoires top-secret ou simple exploitation agricole moderne ? Peu de gens ont probablement la réponse.

 

CHIN Sinkiang 2006 GE200

Image Google Earth de 2006, L = 800 m

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>