Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #mali tag

Barkhanes

Publié le par Jean-Michel Lebigre

C'était avant l' "opération barkhane". Peu connaissaient alors ce mot. Les barkhanes sont des dunes à forte dynamique. Elles ont la forme d'un croissant dont les deux pointes se dirigeraient dans le sens du vent. Le versant sous-le-vent est abrupt et sans consistance. Le versant au-vent est nettement plus solide (important quand on fait le Dakar !) et en pente douce. Les barkhanes qui ont une hauteur variant entre quatre et une vingtaine de mètres, ont besoin d'une surface indurée pour se mettre en place et se déplacer. On en observe dans les grands déserts sableux comme le Sahara et sur les littoraux comme à Madagascar ou plus proche de nous, en Gironde. Mais les barkhanes du littoral landais sont anciennes et fossilisées par la végétation. On sait maintenant par ailleurs que la surface de Mars comporte des barkhanes à déplacement rapide.
 
Première édition : 18 juin 2009, actualisée
Croquis

Croquis

Barkhane à Tuléar

Barkhane à Tuléar

Barkhanes en Namibie (Google earth)

Barkhanes en Namibie (Google earth)

Barkhanes au Pérou non loin de Nazca (Google earth)
Barkhanes au Pérou non loin de Nazca (Google earth)

Barkhanes au Pérou non loin de Nazca (Google earth)

Delta de la Linta (Google earth)

Delta de la Linta (Google earth)

Voir les commentaires

La mine d'or de Syama au Mali

Publié le par Jean-Michel L.

10°47'N, 06°04'W

Hier soir, France 2 nous a présenté un excellent reportage sur la mine de Syama, au Mali, non loin de la frontière ivoirienne. Une caricature plus vraie que vrai de l'exploitation minière sous les tropiques. La société australienne exploitante, Resolute Mining Limited, de même que l'Etat malien qui touche des royalties, ne laissent que des problèmes de pollution à la population locale.

Avantage d'avoir une mine pour une communauté rurale : néant. La Resolute a promis un lycée mais celui-ci n'est pas achevé et son ouverture est loin d'être acquise. Quant au don par une compagnie qui brasse des milliards à l'école primaire dans laquelle les cahiers et les livres relèveraient du conte de fée s'il y en avait, il ne peut inspirer que la gratitude : 300 euros !!!

La mine, Google earth 2009

La mine, Google earth 2009

Le village, Google earth 2009

Le village, Google earth 2009

Voir les commentaires

Le Djebel Timétrine, un massif du Nord-Est du Mali

Publié le par Jean-Michel L.

 

Le Djebel Timétrine est un massif  du Sahara méridional. Il se situe immédiatement à l'ouest de l'Adrar des Ifoghas dont il est séparé par le long couloir du Tilemsi, entre 19 et 20° de latitude nord. Son point culminant serait l'Admet à 750 mètres d'altitude à comparer avec le niveau de base (300 m). Au nord de ce massif en allant vers la frontière algérienne commence l'immense domaine des ergs du Tanezrouft. A la différence de l'Adrar des Ifoghas où le rocher prend complètement le pas sur le sable, le Timétrine se présente comme un milieu de dunes d'où émergent en une multitudes de points de petits massifs rocheux (schistes, grès) ou de simples chaos de rochers. Les regs (ensembles caillouteux plats modelés par la déflation) y tiennent également une grande place. La chaleur y est insupportable d'avril à octobre.

 

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, cette région n'est pas complètement vide. Elle est habitée très anciennement par de petits groupes nomades qui utilisent les points d'eau permanents dans les petits massifs. En 1928, pendant la colonisation française dans de ce que l'on dénommait alors le Soudan, au sein de l'AOF, un groupement méhariste fût créé pour surveiller cette région d'où partaient régulièrement des rezzous. C'était un des bastions de la rebellion touareg contre le gouvernement malien. Depuis l'indépendance de l'ex-AOF en 1960, régulièrement l'armée malienne y menait des raids contre divers trafiquants, principalement des contrebandiers. Peu à peu ce massif est devenu une base arrière pour différents groupes armés islamistes. Quant à la "capitale" du Timétrine, T-în-Kar, ce n'est en fait aujourd'hui qu'un point d'eau sans habitat permanent.

 

Djebel Timétrine

 

Mali 03

 

MALI Timetrine GE1k

Un domaine d'ergs et de rocher (Google earth, non daté)

 

MALI Timetrine-Admet GE3k

Le massif de l'Admet (imagerie Google earth non datée, L = 20 km)

 

MALI TimetrineAdmet GE2 2,5km

Détail : un monde minéral inextricable marqué non seulement par l'action éolienne mais aussi par celle du ruissellement  L = 10 km

 

Première publication : 27 septembre 2010

Voir les commentaires

La vallée d'Ametettai

Publié le par Jean-Michel L.

19°51'N, 01°15'E  - 520 mètres d'altitude

 

Carte IGN au 1 : 200 000e - Feuille Aoukenek

Cette vallée se trouve au nord du massif de Tigharghâr. La végétation est rare mais on voit quelques arbustes sur les alluvions du lit de l'oued et il y a des points d'eau.

 

Ametettai GE2006 JML

Image GE - 2006

 

Ametettai-IGN

L'extrait de carte de l'Institut Géographique National

 

MALI Amt GE2006 B

Le secteur possède de vieilles traces d'occupation humaine

 

A lire :

Michel RAIMBAULT et Kléna SANOGO, 1991.- Recherches archéologiques au Mali, ACCT- Karthala. 

 

A consulter :

Tamoudre,  un site qui offre les outils pour l'analyse dla guerre dans le Nord du Mali

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 > >>