Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #geomorphologie tag

Modelé éolien : champs présumés de yardangs en Egypte

Publié le par Jean-Michel L.

Les yardangs sont des formes dites de corrasion, façonnées sur des roches par le vent transportant des grains de sable. Ceci sur des dizaines de milliers d'années. Les yardangs sont séparés par des couloirs de déflation, généralement précédés d'une petite cuvette de déflation et souvent suivis d'une traînée sableuse. Leur base est rongée comme celle des champignons gréseux. Les conditions de formation : il y a une coïncidence nécessaire entre la direction du vent et celle des cassures. Les plus connus sont les yardangs géants du Borkou au Niger et ceux du désert côtier du Pérou : des yardangs géants taillés dans les grès, à la forme aérodynamique, séparés par des couloirs éoliens résultant de l'agrandissement de cassures. Ceux d'Egypte (à diverses échelles) ne sont pas mal non plus ! 

 

EGY 2010 GE300

Image satellitale Google Earth de 2010 ; L = 1 200 m

 

EGY 2010 GE200 2434.3209

Image satellitale Google Earth de 2010 ; L = 800 m

 

EGY 2005 GE1k

Image satellitale Google Earth de 2005 ; L = 4 km

Voir les commentaires

Crevasses et séracs dans le massif du Kangchenjunga (Népal, Sikkim)

Publié le par Jean-Michel L.

On parle de crevasse pour désigner une cassure dans la glace d'un glacier. Ces cassures sont le plus souvent latérales résultant des ruptures de pentes liées à l'écoulement du glacier. Il existe aussi des crevasses longitudinales qui traduisent des différences de vitesse d'écoulement au sein même du glacier. Les crevasses s'organisent en champs de crevasses et de séracs, ces derniers se présentant comme des blocs ou des colonnes de glace séparés par les crevasses. Ces termes ont été popularisés par le créateur suisse de l'alpinisme Horace-Bénédict de Saussure (1740-1799). Les crevasses, parfois masquées et très profondes, constituent une menace pour les alpinistes. De même les séracs qui s'écroulent et s'éboulent, projetant des blocs jusqu'en aval des glaciers.

 

A la frontière entre Inde et Népal, le Kangchenjunga (8 586 m) est le troisième plus haut sommet de l'Himalaya.

 

NEP Kenchenjunga 20068GE 100

Image Google Earth de 2010 (E = 500 m)

 

NEP Kenchenjunga 20068GE200

Image Google Earth de 2010 (E = 800 m)

Voir les commentaires

La caldeira du Nyiragongo, volcan zaïrois, en 1975

Publié le par Jean-Michel L.

01°31'S, 29°15'E

En 1975, escalader le Nyiragongo (3 400 m) signifiait la mise sur pied d'une véritable petite expédition, avec bivouac obligatoire. Depuis 1927, un lac de lave occupait le fond de la caldeira parfaitement circulaire (1200 mètres de diamètre) de ce stratovolcan. Ce long épisode devait se terminer brutalement en 1977 par une montée de lave très fluide suivie de sa brutale vidange en direction de Goma. Cela provoqua la mort d'environ 600 personnes.

 

ZAI Nyragongo 1975 JML015

Un volcan à l'origine de fertiles terres d'altération, et par conséquent d'une région rurale très peuplée. La nuit, on voit de très loin le rougeoiement du volcan.

 

ZAI Nyragongo 1975 JML014

D'abord traverser la forêt.

 

ZAI Nyragongo 1975 JML017

La montée à l'étage montagnard au milieu des peuplements de seneçons arborescents (Dendrosenecio jonhensonii) et de Lobelia wollastonii. Faute de sac à dos, certains sont venus avec une valise.

 

ZAI Nyragongo 1975 JML018

L'immense séries de caldeiras (chaudron en portugais) emboîtées sur plus de 400 mètres de profondeur et le lac de lave en 1975.

 

ZA Nyragongo 2007 GE500

La caldeira en 2007 vue par un satellite  - Image Google Earth

 

ZAI Nyragongo 1975 JML011NB

Au bord de la caldeira avec les étudiants de géographie de l'ISP de Bukavu. Au centre, Jean-Louis Acquier, le responsable de l'expédition.

Voir les commentaires

Lac de méandre recoupé ou d'oxbow

Publié le par Jean-Michel L.

Comme les méandres évoluent en sapant leurs rives concave, en s'étirant donc vers l'extérieur, ils finissent généralement par se recouper. Dans ce méandre mort ou oxbow en anglais, se maintient une nappe d'eau incurvée : un lac de méandre recoupé.

 

En voici un bel exemple en Assam (Inde) sur le bassin du Brahmapoutre. Le lac apparaît sombre sur l'image satellitale. On trouvera d'autres beaux exemples ici.

 

IND Assam 2011 GE400

GeoEye / Google Earth, 2011, L = 1 600 m

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>