Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #geomorphologie tag

Hoz de Jaca, Pyrénées aragonaises

Publié le par Jean-Michel L.

42°41'N, 00°18'W

L'image inattendue de la faucille (hoz en castillan) est liée à la cluse dans laquelle s'engouffre le Rio Gallego. Une cluse est une forme structurale (reliefs en structure plissée) correspondant à une incision perpendiculaire à l'axe d'un pli.

 

Tena JML 2012 043r

Point de vue vertigineux sur le lac de barrage sur le Gallego

HozDeJaca JML 2012 055

ESP HozdeJaca 2004 GE500

Image Google de 2004

Voir les commentaires

Les « lavaka » des hautes-terres de Madagascar

Publié le par Jean-Michel Lebigre

Le terme lavaka est malgache mais il est passé dans le vocabulaire géomorphologique international grâce à Jean Riquier (1954), un pédologue français. On peut donc mettre un S au pluriel ! Les lavakas sont des formes d'érosion très spectaculaires, façonnées sur des versants altérés en principe sur des roches cristallines. Pour complèment d'information, on pourra aller voir la page consacrée aux tampoketsa.

Au fond d'un lavaka, on peut voir des sourcins, points de départ d'un petit réseau de drainage qui permet de transporter vers l'aval le produit de l'érosion. A Madagascar, on trouve des lavakas sur une grande partie des Hautes-Terres. Ceux qui sont présentés ici à partir d'images Google earth sont particulièrement grands puisqu'à chaque image correspond approximativement à un espace de 800 X 420 mètres. En voilà trois générations :

  • - un lavaka vif actuel, en pleine évolution
  • - un lavaka dont le fond est fossilisé par de la végétation forestière
  • - un lavaka "mort" ancien, complètement fossilisé par la végétatition

Il existe un débat entre ceux qui pensent que l'existence des lavakas de Madagascar est seulement imputable aux hommes et ceux qui pensent (c'est mon cas) que les lavakas les plus anciens sont antérieurs à l'établissement d'hommes sur les Hautes-Terres.

Références :

Andriamampianina, N., 1985.- Les lavaka malgaches : leur dynamique érosive et leur stabilisation. Madagascar Revue de Géographie, 46 : 69-85.

Petit, M., 1971.- Contribution à l'étude morphologique des reliefs granitiques à Madagascar. Tananarive, Imprimerie Centrale (thèse d'Etat de Lettres - Aix, 1970), 308 p. + 112 fig.

Petit M. & Bourgeat, F., 1965. Les « lavaka » malgaches : un agent naturel d'évolution des versants. Bull. Ass. Géog. Fr., 332, 29-33.

Rabarimanana, M.H., Raharijaona, L.J. & Chorowicz, J., 2003.- Cartographie des lavaka par télédétection : analyse des facteurs et gestion des espaces ruraux à Madagascar. Télédétection, vol. 3, n° 2-3-4 : 105–130.

Riquier, J., 1954.-  Etude sur les « lavaka ». Mémoires de l'Institut Scientifique de Madagascar, Tananarive,  Série D : Sciences de la Terre, 1954, 169-189.



Première publication : 21 mars 2009

Voir les commentaires

Relief appalachien en Androy

Publié le par Jean-Michel L.

24°36'S, 45°37'E

Dans ce relief en structure plissée, les anciennes roches sédimentaires ont été métamorphisées il y a quelques millions d'années. D'épais fourrés couvrent les crêtes parallèles formées de roches dures produisant des sols pauvres ; entre les crêtes des dépressions également parallèles correspondant aux roches plus tendres et aux sols les plus fertiles. 

Pour le détail, voir : Paysages « appalachiens » du Sud malgache

MAD Androy 2009 GE250 2436, 4537

Image GeEye de 2010

Relief appalachien en Androy

Voir les commentaires

A la confluence de l'Onilahy et de la Taheza, Sud malgache

Publié le par Jean-Michel L.

La Taheza près de la petite ville de Bezaha amène une abondance de sédiments que l'Onilahy a de la peine à évacuer. En amont il y a les mines de saphir.  En vert les rizières. L'eau exempte de turbidités indique que l'on est dans une période de faible pluviométrie.

 

MAD Bezaha 2010 GE135

Google Earth,  2010

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>