Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #cartes tag

Le topobioglyphe d'Alain-Fournier (2)

Publié le par Paesaggio

Les lieux nous façonnent presque toujours bien plus que nous ne les façonnons nous-mêmes. Un topobioglyhe (litt. : "les lieux de vie en gravure") consiste à placer sur une carte les lieux porteurs de sens de la vie d'une personne, de sa naissance à sa mort. Nous avons essayé de le faire récemment pour Maurice Genevoix, nous poursuivons avec Alain-Fournier, un écrivain dont l'oeuvre tient presque à un seul roman, mais quel roman, "Le Grand Meaulne", publié l'année précédant sa mort, il y a 100 ans dans l'horreur de la Grande Guerre. La difficulté est souvent d'éliminer certains lieux qui ont moins de sens que d'autres à l'échelle d'une vie. Ici par exemple, Nançay, le village où est né le père de l'écrivain  et où ce dernier passait la plus grande partie de ses vacances d'enfant est bien plus important a priori que les nombreuses casernes où il a résidé.  La finalité du topobioglyphe est la discussion sur un document qui ne demande qu'à se parfaire.

Le croquis

Le croquis

Le musée Alain-Fournier Jacques Rivière à La Chapelle d'Angillon, ville natale d'Alain-Fournier

Le musée Alain-Fournier Jacques Rivière à La Chapelle d'Angillon, ville natale d'Alain-Fournier

Meaulne qui a laissé son nom au héros du roman se trouve non loin d'Epineuil

Meaulne qui a laissé son nom au héros du roman se trouve non loin d'Epineuil

Voir les commentaires

Le Donbass

Publié le par Paesaggio

Le Donbass et la frontière russo-ukrainienne  - CLIQUEZ SUR LES ILLUSTRATIONS POUR LES AGRANDIR

Le Donbass et la frontière russo-ukrainienne - CLIQUEZ SUR LES ILLUSTRATIONS POUR LES AGRANDIR

Le Donbass au sens strict désigne le bassin houiller du fleuve Donets. Il correspond sans les couvrir entièrement aux oblasts (provinces) de Donetsk (4,5 Mh, 26 000 km2) et de Louhensk (2,2 Mh, 26 000 km2) en Ukraine, et accessoirement à celui de Rostov-sur-Don en Russie (4,2 Mh, 100 000 km2). C'est une grande région industrielle de l'ancienne Union Soviétique s'étendant sur à peine plus de 30 000 km2 et comptant environ, avant l'actuel conflit, six millions d'habitants majoritairement russophones. Parmi les plus célèbres immigrés russes, citons Nikita Krouchtchev arrivé à Donetsk en 1908, à l'âge de 14 ans, en provenance de Kalinovka dans l'oblast de de Koursk. Le Donbass, qui produit un excellent charbon à coke, a bénéficié de la proximité des gisements de fer de Kryvyl Rih (Krivoy Rog). La sidérurgie, la métallurgie et la carbochimie ont pu s'y développer.

On observera que le Donbass s'inscrit dans un territoire historique plus vaste, celui des Cosaques du Don, créé au XVIIe siècle. Rappelons que le terme "cosaque" ne s'applique ni à un groupe ethnique, ni à une caste mais à un genre de vie, libre et guerrier. De 1918 à 1920, l'Assemblée des Cosaques du Don (capitale : Novotcherkassk) s'oposa aux bolchéviques ce qui conduisit à la sanglante répression dénommée "décosaquisation" de 1920 à 1932.

La ville minière la plus ancienne serait Sloviensk qui, dès le XVIIe siècle, produisait du sel. La plus grande ville de cette région minière est Donetsk (près d'un million d'habitants pour une agglomération de 1,8M habitants), fondée en 1869 et très étendue. La diversification des activités y est palpable. Il y avait dans le Donbass, il y a quelques années encore, environ 190 sites d'extraction du charbon, comme Pivdennodonbaska, Scochinsky, Bilozerska, Sverdanosk, Hliboka, Torez, etc. Le paysage oppose zones minières et industrielles à l'environnement très dégradé, zones d'habitations et de petits jardins (nos corons en plus verts) dominées par des terrils, et secteurs agricoles exploités par une paysannerie plutôt ukrainophone. Aujourd'hui le Donbass, comme toutes les régions houillères d'Europe, se présente comme un territoire en crise. Les puits ferment les uns après les autres, et les sociétés minières en se concentrant débauchent. Les kopanka, petites exploitations illégales à ciel ouvert, se sont multipliées. La production officielle de charbon est progressivement passée de 200 à moins de 55 millions de tonnes.  Depuis quelques années, la population déclinait rapidement parailleurs, ce que l'actuel conflit a amplifié. Beaucoup d'analystes des évènements en cours ont oublié de prendre cet élément fondamental en compte : ni l'Ukraine, ni la Russie n'ont la capacité de résoudre la crise économique qui touche cette région, la vouant à un inéluctable déclin.

Voir aussi :  

Géographie régionale de l'Ukraine

Marioupol avant la guerre

Torez, Ukraine

Je suis Volnovakha

Cartes topographiques sur le Donbass

Odessa entre Bessarabie, Moldavie et Transnistrie

Première version de cette page : 17 avril 2014

Trois cartes pour situer le Donbass
Trois cartes pour situer le Donbass
Trois cartes pour situer le Donbass

Trois cartes pour situer le Donbass

Debaltseve est un important noeud ferroviaire et routier du Donbass. Sa chute aux mains des forces armées par la Russie en plein cessez-le-feu de février 2015 jette un éclairage cru sur le peu de cas que fait ce pays du droit international et de ses engagements.

Debaltseve est un important noeud ferroviaire et routier du Donbass. Sa chute aux mains des forces armées par la Russie en plein cessez-le-feu de février 2015 jette un éclairage cru sur le peu de cas que fait ce pays du droit international et de ses engagements.

Plan de Kramatorsk : la ville se trouve au nord-ouest du Donbass, à 75 km de Donetsk. Elle compte 150 000 hab. Sa fonction industrielle est parti d'un noeud ferroviaire et d'une gare créés  vers 1868.

Plan de Kramatorsk : la ville se trouve au nord-ouest du Donbass, à 75 km de Donetsk. Elle compte 150 000 hab. Sa fonction industrielle est parti d'un noeud ferroviaire et d'une gare créés vers 1868.

Plan de Donetsk, la plus grande ville du Donbass

Plan de Donetsk, la plus grande ville du Donbass

Le Donbass vu sur Google Earth .

Le Donbass vu sur Google Earth .

1. Imbrication des activités à Slaviansk sur Google earth - 2 et 3. Terrils1. Imbrication des activités à Slaviansk sur Google earth - 2 et 3. Terrils
1. Imbrication des activités à Slaviansk sur Google earth - 2 et 3. Terrils

1. Imbrication des activités à Slaviansk sur Google earth - 2 et 3. Terrils

Habitat du Donbass sur Google earth : 1. collectif à Kramatorsk,  2. à Krasnyi Loutch
Habitat du Donbass sur Google earth : 1. collectif à Kramatorsk,  2. à Krasnyi Loutch

Habitat du Donbass sur Google earth : 1. collectif à Kramatorsk, 2. à Krasnyi Loutch

Google earth : 1 et 2. Villages-rues du Donbass - 3. La lisière (à Donetsk )
Google earth : 1 et 2. Villages-rues du Donbass - 3. La lisière (à Donetsk )
Google earth : 1 et 2. Villages-rues du Donbass - 3. La lisière (à Donetsk )

Google earth : 1 et 2. Villages-rues du Donbass - 3. La lisière (à Donetsk )

Voir les commentaires

Avec Maurice Genevoix sur les lieux de sa vie

Publié le par Paesaggio

S'il est bien un écrivain attaché au Val-de-Loire et à la Sologne, c'est  Maurice Genevoix. On n'oublie cependant pas Verdun et surtout les Eparges pendant la Grande Guerre. En revanche on a facilement tendance à ne plus se souvenir que l'auteur de Raboliot est né dans la Nièvre et avait de fortes attaches avec la Creuse et l'Aveyron. C'est ce qu'essaie de restituer cette carte.

Le topobioglyphe de Maurice Genevoix

Le topobioglyphe de Maurice Genevoix

Les Eparges : 1. cratères des bombes de la Grande Guerre ; 2. le village (Google earth)
Les Eparges : 1. cratères des bombes de la Grande Guerre ; 2. le village (Google earth)

Les Eparges : 1. cratères des bombes de la Grande Guerre ; 2. le village (Google earth)

Les Vernelles (Google earth)

Les Vernelles (Google earth)

Voir les commentaires

L'Erythrée, le pays de la double peine

Publié le par Paesaggio

Il y a des dictatures dont on entend souvent parler (Daech en ce moment, la Corée du Nord, la Syrie, le Zimbabwe, etc.) et celles dont que presque personne ne connaît. L'Erythrée d'Issayas Afewerki en fait partie et ce n'est pas la moindre. Chaque mois 3 à 4 000 personnes s'en évaderaient pour gagner l'Ethiopie et l'Europe. Une partie d'entre eux meurent sous les tortures des Bédouins du Sinaï (lire : Voyage en barbarie dans le désert du Sinaï de Cécile Allegra et Delphine Deloget et l'interview des deux auteurs). D'autres ou parfois les mêmes se noient en Méditerranée.

L'Erythrée est un jeune Etat qui a conquis son indépendance en 1993 aux dépens de l'Ethiopie à laquelle le pays était lié depuis la colonisation italienne. Sur 121 000 km2 d'espace montagneux (point culminant : 3 000 m) le long de la Mer Rouge vivent six millions d'habitants, très pauvres. La guerre d'indépendance a fait des milliers de morts (environ 150 000) et une seconde guerre contre l'Ethiopie à l'initiative du dictateur en 1998-2000, 70 000 de plus. Un million de personnnes sont réfugiées dans des camps en dehors du territoire ou dispersés dans le reste du monde. Il y aurait selon Amnesty International 10 000 prisonniers politiques vivant à la limite de l'épouvante. Issayas Afewerki essayerait de faire de l'Erythrée une immense caserne d'où il puisera la chair à canon pour sa prochaine guerre. Selon certains analystes, il pourrait même être le parrain des camps de torture mis en place dans le Sinaï et récemment en Lybie.

Voir aussi :

Chaque jour plus de 200 Erythréens fuient leur pays

Etudes Géostratégiques : "L'Erythrée, une intégration régionale incertaine"

L'Erythrée, le pays de la double peine
L'Erythrée via Google earth : 1. Asmara et ses casernes,  2. Inslbergs,  3. quartier d'Agordat,  4. Village de montagne dans le Debub,  5. Masawa L'Erythrée via Google earth : 1. Asmara et ses casernes,  2. Inslbergs,  3. quartier d'Agordat,  4. Village de montagne dans le Debub,  5. Masawa
L'Erythrée via Google earth : 1. Asmara et ses casernes,  2. Inslbergs,  3. quartier d'Agordat,  4. Village de montagne dans le Debub,  5. Masawa
L'Erythrée via Google earth : 1. Asmara et ses casernes,  2. Inslbergs,  3. quartier d'Agordat,  4. Village de montagne dans le Debub,  5. Masawa L'Erythrée via Google earth : 1. Asmara et ses casernes,  2. Inslbergs,  3. quartier d'Agordat,  4. Village de montagne dans le Debub,  5. Masawa

L'Erythrée via Google earth : 1. Asmara et ses casernes, 2. Inslbergs, 3. quartier d'Agordat, 4. Village de montagne dans le Debub, 5. Masawa

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>