Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #cartes tag

Paysage footballistique : les enjeux de l'Euro en cartes

Publié le par Paesaggio

Paysage footballistique : les enjeux de l'Euro en cartes

Via ces quatre cartes, on peut observer se situent les principaux enjeux

  • d'abord pour les 24 qualifiés, candidats à une victoire ou pour certains à simplement de bons résultats ;
  • pour le pays hôte, la France, les enjeu sont aussi hors sport : sécurité, activité économique, image, etc.
  • pour les anciens vainqueurs, une victoire ou une place en finale s'imposent !
  • pour les pays où se trouvent les meilleurs clubs en 2016 (8 quarts de finalistes de C1, 2 finalistes de C3) la pression est très forte ; on pourrait ajouter l'Italie dont les résultats en club sont décevants cette année ;
  • pression très forte pour les pays des grands championnats, surtout pour l'Angleterre, pays du championnat le plus suivi, pays jamais vainqueur dans l'Euro.

Voir les commentaires

Sal

Publié le par Paesaggio

Sal

Sal est l'île de l'archipel du Cap-Vert la plus fréquentée des touristes. Cette terre plutôt plate et desséchée de 216 km², entourée d'eaux limpides, ne compte que 17 000 habitants. Un aéroport international permet d'y acheminer directement des grandes masses d'amateurs de sable chaud, à la façon de ce qui se fait aux Canaries, en Tunisie ou sur les rivages de la Mer Rouge en Egypte.

Hôtels, Santa-Maria, salins
Hôtels, Santa-Maria, salins
Hôtels, Santa-Maria, salins
Hôtels, Santa-Maria, salins
Hôtels, Santa-Maria, salins

Hôtels, Santa-Maria, salins

Voir les commentaires

La Ferté Saint-Aubin : du village de Sologne à la ville

Publié le par Paesaggio

La Ferté Saint-Aubin : du village de Sologne à la ville
La Ferté Saint-Aubin : du village de Sologne à la ville

Mon village natal ou ma ville natale ? Sur le territoire communal actuel de la Ferté Saint-Aubin, comme sur celui de sa voisine de Lamotte-Beuvron, on peut trouver les restes de plusieurs "mottes" médiévales. Au Moyen-âge, la  Sologne couverte de bois, de paluds dans sa partie argileuse, de landes dans sa partie sableuse, n'était ni prospère, ni salubre. On y élevait surtout des brebis.  C'est près du point où l'on franchissait le Cosson que fut édifiée l'église Saint-Michel dont la première version date (au moins) du XIe siècle. Au XVIe et au XVIIe, Henri de Saint-Nectaire puis son fils bâtissent le très beau château de la Ferté mais il faut attendre la seconde moitié du XIXe pour assister au véritable essor de la commune créée après la Révolution par l'union de La Ferté-Cosson et de l'ancienne paroisse de Saint-Aubin. Le phénomène a lieu grâce à la multiplication des briqueteries et la construction sur le modèle des plus anciens de nombreux petits châteaux par des industriels et des notables acquéreurs de domaines de chasse, venus principalement de Paris. Cela suscite naturellement des vocations de Raboliot et de gardes-chasse. On passe de l'habitat en torchis à l'habitat de brique caractéristique de la Sologne jusqu'à une date récente. La population augmente de 2 000 habitants vers 1850 à 3 500 après 1900. Aujourd'hui La Ferté Saint-Aubin est une commune de 7 000 habitants,  une petite ville dans la mouvance d'Orléans dont le centre se trouve à moins de 25 kilomètres.

 

LaFerté JML Ao2010 060

FR LaFerteStAubin 2006 150m GE11

Le château de La Ferté ; immédiatement au sud, l'église Saint-Michel (image Google Earth de 2006, L = 600 m)

La Ferté déc 2004 JML 063

L'église de Saint-Aubin

LaFerté JML Ao2010 064

LaFerté JML Ao2010 071

La rue principale, la rue du Général Leclerc qui focalisait le flux des automobilistes avant la construction de l'autoroute

LaFerté JML Ao2010 054

Le calme Cosson

FR LaFerteStAubin 2006 150m GE12

Nouveau lotissement le long de la route de Vannes (image Google Earth de 2006, L = 600 m)

 

Première publication : 16 août 2010

Voir les commentaires

Voyager à Fogo

Publié le par Paesaggio

De Santiago à Fogo et retour

De Santiago à Fogo et retour

Voyager à Fogo
Voyager à Fogo

En février 2016, le prix d'un Praia-Fogo AR sur le Liberdadi (Cabo Verde Fast Ferry) est de 6 474 CVE, soit 60 euros environ. En principe, il faut toujours réserver et arriver à l'avance (convocation une heure avant le départ). Il faut compter 4 heures et quart de trajet pour aller de Praia à Sao Filipe. Cependant les retards et les annulations sont fréquents. La mer étant agitée, de nombreux passagers sont malades, parfois même une grande majorité ce qui peut valoir des scènes dantesques, certaines personnes allant jusqu'à se rouler au sol. Par contre, même dans ce cas, le personnel est imperturbable nettoyant avec abnégation. Quoique plus cher, l'avion est une alternative mais les imprévus sont encore plus nombreux. L'harmattan et la gêne pour la visibilité clouent facilement les avions au sol.

Sur place il y a divers hôtels. Les avis divergent mais ne pas compter se connecter souvent et rapidement à internet quelque soit le prix de l'hôtel. Le plus cher a l'avantage d'un très beau cadre mais on n'y trouve pas le personnel le plus serviable.

L'hôtel As Casas do Sol, un goût d'Italie et de Portugal

L'hôtel As Casas do Sol, un goût d'Italie et de Portugal

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>