Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

L'ultime peur

Publié le par Paesaggio

Quand le plus fidèle ami de l'homme, connu pour être un brave toutou, ne fait plus peur, on a recours pour faire fuir le manant aux peurs enfouies au plus profond de nous. Non pas celle du loup, ni celle de l'araignée, celle de la vipère.

L'ultime peur
L'ultime peur

Voir les commentaires

Au pays des Rohingya sans patrie

Publié le par Paesaggio

Parmi les grandes religions, il y en a une qui ne s'est jamais imposée par les armes et qui par contre a été (et est encore au Tibet principalement) cruellement persécutée : c'est le bouddhisme. Aussi ne peut-on être que profondément choqué par ce qui se passe au Myanmar (la Birmanie). On peut y rencontrer des bonzes appelant à des exactions contre les membres de cette minorité apatride musulmane appelée Rohingya. On leur refuse en effet la nationalité birmane. Le bonze Ashin Wirathu qui vit à Mandalay s'est notamment signalé par ses prises de positions ultranationalistes haineuses, ce qui va à l'encontre de toute la pensée bouddhique. Tout le monde sait qu'historiquement des musulmans ont sans état d'âme persécuté des bouddhistes principalement dans le sous-continent indien. Mais cela ne saurait être une raison de se venger sur de pauvres gens victimes d'une épouvantable épuration ethnique. De ce point de vue, le silence d'Aung San Suu Kyi, Prix Nobel de la paix 1991 et icône démocratique de la Birmanie, longtemps privée de liberté par les militaires, est assourdissant... au point que le Dalaï Lama ait prié celle-ci de s'exprimer. Mais la chose semble difficile quand la grande majorité de la population éduquée par plusieurs décennies de dictature est unanime pour chasser "les musulmans" et que des élections importantes s'annoncent.

Les premiers Rohingya seraient arrivés dans l'Etat d'Arakan il y a plusieurs siècles. Mais c'est lors de la colonisation britannique que l'immigration en provenance du Bangladesh a été la plus significative. Les persécutions qui auraient commencé au XVIIIe siècle, ont atteint leur paroxysme lors de l'occupation militaire japonaise et se sont multipliées depuis 2012. C'est cette insécurité, doublée de misère économique qui est à l'origine de la multiplication de boat-peoples.

Référence :Warda Mohamed : Des apatrides nommés Rohingyas. Le Monde Diplomatique, novembre 2014

Au pays des Rohingya sans patrie

Voir les commentaires

Ningde (Fujian), une centrale nucléaire chinoise à risque

Publié le par Paesaggio

27°02'N, 120°16'E

La Chine s'est lancée dans un immense programme nucléaire. C'est une bonne nouvelle en soi : les besoins en énergie de la plus grande puissance économique montante ne peuvent  pas être comblés uniquement par le charbon. Chaque nouvelle centrale nucléaire en Chine, c'est de grosses quantités de CO2 qui ne seront pas relâchées dans l'atmosphère  par des centrales à énergie fossile (charbon, pétrole). C'est aussi moins de maladies pulmonaires dans ce pays où la pollution atmosphérique est à l'origine du mauvais état de santé de millions de personnes.

Malheureusement certaines de ces centrales nucléaires sont construites dans des zones à forts risques naturels : risques sismiques et risques de tsunami. C'est le cas de la centrale de Ningde dont la première unité entrera en service en 2012. Ce n'est pas un hasard si cette centrale se trouve là dans cette région littorale : la population y est très nombreuse et dense (près de trois million d'habitants sur 13 500 km2 pour la seule préfecture de Ningde), c'est aussi une région très industrieuse à l'interface mer de Chine / terre ferme. Il y a donc là un potentiel économique gigantesque. Bien sûr tout a été prévu... exactement comme à Fukushima. La probabilité d'un fort séisme suivi d'un tsunami géant reste faible mais dans ce cas le désastre risque d'être à la mesure de cette région surpeuplée.

Première publication : 28/10/2011

Le site de la centrale nucléaire de Ningde : image Google Earth de 2013

Le site de la centrale nucléaire de Ningde : image Google Earth de 2013

Voir les commentaires

Mai 2015 : la ligne B du tramway arrive à Pessac-Alouette

Publié le par Paesaggio

Attention : ouverture initialement fixée en avril, puis en mai, reportée au 22 juin 2015

  • 3,5 km de voies nouvelles
  • 5 nouvelles stations
Sur l'image satellitaire fournie par Google earth en mars 2012 les travaux du terminus France-Alouette viennent de commencer
Sur l'image satellitaire fournie par Google earth en mars 2012 les travaux du terminus France-Alouette viennent de commencer
Sur l'image satellitaire fournie par Google earth en mars 2012 les travaux du terminus France-Alouette viennent de commencer
Sur l'image satellitaire fournie par Google earth en mars 2012 les travaux du terminus France-Alouette viennent de commencer

Sur l'image satellitaire fournie par Google earth en mars 2012 les travaux du terminus France-Alouette viennent de commencer

Voir les commentaires