Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

La Nouvelle-Calédonie à l'épreuve de La Niña

Publié le par Jean-Michel Lebigre

La Niña est un phénomène climatique qui affecte le Pacifique de manière cyclique, ce qui n'exclût pas une certaine irrégularité. En ce qui concerne le Pacifique du Sud-ouest et l'Insulinde, La Niña s'exprime sous forme de précipitations plus importantes que la moyenne. Depuis le début de l'année 2008, les pluies ont été partout très abondantes en Nouvelle-Calédonie... et affectent particulièrement ce week end de Pâques. Jusqu'à présent le record a été atteint sur la côte Est à Canala qui a reçu 945 mm de pluie pour l'ensemble du mois de février (contre 300 mm habituellement) et 386 mm / 24 heures durant la seule journée du 28 février 2008.
Photos prises dans le Grand Nouméa.

Voir les commentaires

Modelé sur péridotites en Nouvelle-Calédonie

Publié le par Jean-Michel Lebigre

Le massif qui couvre le Sud de la Nouvelle-Calédonie est formé de ces roches appelées péridotites et venues du plancher océanique. De leur altération puis du ruissellement qui a affecté les versants résultent ces formes et ces magnifiques contrastes de couleurs.

1. blocs de péridotites émergeant de leur gangue d'altérite rouge
2. blocs de cuirasse en champignons sur le mode des cheminées de fées
3. jeux de couleurs dans un petit cours d'eau


undefinedundefinedundefined

Voir les commentaires

Tannes à Canala, côte Est de la Nouvelle-Calédonie

Publié le par jean-Michel Lebigre

Les tannes sont des espaces où la mangrove a laissé la place à des surfaces de sol nu ou couvertes d'herbacées de petite taille, voire de petits ligneux. Ici à Canala sur la côte orientale de la Nouvelle-Calédonie, la dynamique de tannification peut avoir lieu à l'occasion d'une courte saison sèche. En arrière-plan, le Pic des Morts.


undefinedundefinedundefined

Voir les commentaires

Bordeaux, vue sur toits

Publié le par Jean-Michel L.

La couleur des tuiles romaines, omniprésentes en dépit de quelques entorses, donne une grande homogénéité aux toits de Bordeaux.  C'est de la flèche de la cathédrale Saint-André, appelée Tour Pey Berland, du nom de l'évêque qui la fît construire vers 1440, que sont prises ces photographies. Au premier plan, la place du même nom où passe le tramway ; au loin la Garonne. Parmi les monuments qui se dressent au-dessus des toits, la flèche de la basilique Saint-Michel et la la Grosse Cloche, beffroi de l'ancien hôtel de ville bâti sur les ruines d'une des portes de la ville.

FR Bordeaux 2006 GE50PB
Image Google Earth de 2006undefinedundefinedundefined

Voir les commentaires