Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Karsts du Guizhou : grotte-tunnel de la Gebihe

Publié le par Jiémiel

En Chine, dans la province du Guizhou, on peut observer un des plus beaux ensemble karstique du monde. On appelle "karst" les modelés de dissolution qui se développent principalement sur les roches carbonatées (calcaires, dolomies). Parmi les formes les plus spectaculaires se touvent les grottes-tunnels et les ponts naturels. De ce point de vue, le Guizhou est extrêmement bien loti. Sur la rivière Gebihe, dans le district de Ziyun se trouve réunis une grotte tunnel avec un immense porche et un pont naturel qui marque le tracé abandonné du cours d'eau, porté en hauteur par une surrection. Pour en savoir plus on pourra lire les travaux de Richard Maire, géographe et karstologue, directeur de recherche au CNRS, qui travaille en partenariat avec l'université normale du Guizhou.

 

 

 

Voir les commentaires

Le col d'Amieu à l'épreuve de la Niña

Publié le par Jiémiel

Au centre de la Grande Ile de Nouvelle-Calédonie, le col d'Amieu (474 m) permet de joindre par la route La Foa sur la côte Ouest à Canala sur la côte Est. C'est le plus photogénique des cols calédoniens mais aussi le plus pénible pour le conducteur et ses passagers : les virages succèdent aux virages. En cette année 2008, les fortes pluies consécutives à la Nina ont provoqué glissements de terrain et affaissements. On compte une vingtaine de ces phénomènes en moins de 10 kilomètres.



Voir les commentaires

Les galets de la Dumbéa

Publié le par Jiémiel

La Dumbéa est un petit fleuve de la côte Ouest de la Nouvelle-Calédonie. Son lit présente ces beaux blocs arrondis et rougis par les argiles résultatnt de l'altération des péridotites. Maquis minier et forêt pluviale couvrent son bassin versant supérieur.

 

 

Voir les commentaires

Un travertin sur la Coulée en Nouvelle-Calédonie

Publié le par Jean-Michel Lebigre

Découvert en 2001 (information transmise au centre IRD de Nouméa cette même année), ce travertin est exceptionnel. Il se trouve en effet au milieu de vastes affleurements de péridotites. En général les travertins se développent sur  roches carbonatées. Il s'agit d'une accumulation de centaines de petites pellicules de carbonates précipités lors de l'évaporation de l'eau qui ruisselle à la surface du travertin. Ces pellicules sont d'excellents enregistreurs du passé, au même titre que les récifs coralliens. A chaque pellicule correspond une année.  La surface visible ici correspond à la dernière pellicule.



Voir les commentaires