Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Soulac, aménagements de bord de mer

Publié le par Jean-Michel Lebigre

Soulac-sur-Mer est une petite commune (2 700 habitants) du Médoc, à l'Extrême-Nord du département de la Gironde. Les activités balnéaires sont sa principale source de revenus. Pendant la période estivale, la population augmente considérablement. Sur l'image Google Earth, on voit l'étendue des espaces habités. Une voie ferrée bien visible dessert la station. On observe au nord des épis censés défendre les plages contre l'érosion, très dynamique sur cette partie du littoral des Landes de Gascogne.  




Voir les commentaires

Les marais salants de Toliara à Madagascar

Publié le par Jean-Michel Lebigre

Dans le Sud-Ouest malgache, on pratique la saliculture selon des techniques arrivées du Gujarat, région du Nord-Ouest de l'Inde, à la frontière de Pakistan, dont sont originaires la presque totalité des Indiens établis sur la Grande Ile.

Les conditions y sont en effet fort propices :
  • - de grandes étendues planes en arrière des mangroves : les tannes ;
  • - un ensoleillement exceptionnel (près de 3 595 heures par an) ;
  • - un vent fort et régulier venant du Sud : le "tsiokantimo" ;
  • - une intéressante concentration du sel (minéralisation souvent supérieure de deux fois à celle de l'eau de mer) dans l'eau de la nappe phréatique des tannes
  • - la main d'oeuvre est bon marché. 
La ville de Tuléar a gagné sur le delta au nord de la ville ; les salins se trouvent maintenant en mosaïque avec le quartier de Besakoa (image GE n°1). Pour l'économie locale de cette ville pauvre, les salins représentent une activité importante.

On voit sur l'image Google Earth (n°2), prise sur le tanne d'Ankiamena au sud de Tuléar (Toliara), ces fosses dans lesquelles on puise l'eau pour la déverser dans des oeillets où se fait la concentration du sel avant sa récolte.


1. Salins et habitat à Besakoa, au nord-ouest de Tuléar, en 2007 (image Google Earth)


2. Salins du marais d'Ankiamena au sud de Tuléar

salinsTuléar_Lebigre3
3.
Salins au nord-ouest de Tuléar

salinsTuléar_Lebigre4
4.
Sel prêt pour la récolte dans un oeillet 

salinsTuléar_Lebigre5
5.  Le quartier de Besakoa derrière les salins. La mosquée est celle d'une des communautés gujarati de Tuléar. 

salinsTuléar_Lebigre
6. La famille d'un des ouvriers saliniers_sur le tanne d'Ankiamena et un étudiant de géographie menant ses enquêtes. C'était en 1987.                                                                                                 
                                                                                                                                                                                                                        
Jean-Michel Lebigre,19_juin_2009

Voir les commentaires

Dunes paraboliques et cadoueyres à Lacanau

Publié le par Jean-Michel Lebigre

Les dunes paraboliques ont une forme en croissant mais à la différence des barkhanes, les pointes de ces croissants sont dans la direction opposée à celle du vent, ce qui veut dire que la convexité du croissant indique la direction du vent dominant. La cadoueyre est la dépression formée par déflation dans la concavité de la dune.

Les dunes paraboliques du littoral aquitain sont fossiles. Elles ne bougent plus et sont fixées par la végétation de pins maritimes et d'arbousiers. Le haut de l'image Google Earth marque l'Ouest (et non le Nord), c'est à dire la direction du vent au moment de la mise en place de ces dunes paraboliques.

Un autre exemple de dunes paraboliques, à Madagascar  : http://paesaggio.over-blog.com/article-28615730.html
Autre type de dunes littorales : les nebkhas  http://paesaggio.over-blog.com/article-31858847.html

lebigre dune parabolique
dune parabolique Lebigre



Voir les commentaires

Miyajima, l'île-sanctuaire d'Itsuku shima

Publié le par Jean-Michel Lebigre

Connu pour son grand torii rouge les pieds-dans-l'eau, ce célèbre site religieux shinto est tout proche d'Hiroshima. On y accède par bateau (image Google Earth) Les plus vieux bâtiments datent du 11ème siècle. Le sommet de l'île, couvert d'une épaisse forêt, culmine à 529 mètres (image Google Earth).



Miyajima_jmlebigre






Voir les commentaires