Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sittwe (ex-Akyab), chef-lieu de l'Arakan au Myanmar

Publié le par Paesaggio

Sittwe

Sittwe

Les pogroms qui affectent depuis plusieurs années, et particulièrement ces derniers jours, la population musulmane de l'Arakan (ou Rakhine), celle des Rohingya (ne pas mettre de s au pluriel) nous renvoient à la principale ville de cette province (on emploie le mot Etat) birmane. Akyab s'est développé lors de la colonisation britannique sur le site d'un sanctuaire bouddhiste, l'Ahkyaib-daw, réputé avoir été édifié sur une relique par l'empereur Asoka au IIIème siècle avant J.C. (ce qui s'avère en fait peu probable). Sittwe est un port et une capitale régionale assoupie d'environ 200 000 habitants. Les précipitations annuelles, d'origine orographique, sont considérables : 4 500 mm répartis sur environ six mois de mousson. La haine est responsable d'exactions épouvantables commises par l'armée et une partie de la population bouddhiste à l'encontre de la population musulmane. Celle-ci est issue de la période où l'occupant britannique a favorisé l'immigration de plusieurs centaines de milliers d'Indiens musulmans. Ceux-ci sont venus de ce qui n'était pas encore le Bangladesh et se sont ajoutés à un petit noyau autochtone musulman. Malgré des départs forcés, les musulmans formaient encore en 2012 40% de la population de Sittwe. Ce sont les classes les plus pauvres assimilées aux Rohingya qui ont été touchées par les massacres.

 

carte Arakan Sittwe

 

BUR Sittwe GE2012

GeoEye janvier 2012

Première édition : 29 octobre 2012

Commenter cet article

Christian lemenuisiart 30/10/2012 05:46


C'est sur que si la mer monte la population coule


A bientôt

Jean-Michel L. 30/10/2012 23:37



Très bien vu : cette côte est bien exposée aux cyclones et aux tsunamis.


Bonne soirée.



cão 29/10/2012 20:14


... and he said : "God bless the Queen".

Jean-Michel L. 30/10/2012 23:35



Dieu a du mal à reconnaître les siens dans le pugilat entretenu par les religions !