Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Paysages culturels du Sud-Ouest de Madagascar : carte

Publié le par Jean-Michel L.

Dans cette rubrique "Madagascar Toliara" nous parlons souvent des différents peuples qui vivent dans le Sud-Ouest de Madagascar. On les retrouve tous à Tuléar : Vezo, Masikoro, Mahafaly, Tandroy, Tanosy, Bara, ainsi que Betsileo et Merina venus des Hautes terres et d'autres en toutes petites communautés. On retrouve cette mixité dans les secteurs ayant reçus de nombreux migrants : la RN7 et ses gisements de pierres, le delta du Mangoky et ses périmètres irrigués par exemple. Il était donc intéressant de cartographier cela. Sur la carte les Bara occupent un espace plus vaste... mais encore moins peuplé que ceux occupés par les autres. Sur les 130 000 km2 que couvrent les fivondrona retenus pour définir ce Sud-Ouest, il n'y a qu'environ deux millions d'habitants. Nous nous garderons bien de parler de "paysages ethniques", ce terme étant en partie inexact ou du moins trop lourd à porter dans une île ayant d'abord une forte identité nationale, au delà des particularismes culturels. Ceux-ci doivent être considérés comme une richesse et non comme un prétexte à divisions.

 

MAD Sud A004 culturl

Commenter cet article

Serge 17/01/2012 18:36


Je n'arrête pas de développer le peu de connaissance reçu à l'école primaire sur Madagascar et en particulier Tuléar.


Merci de nous avoir créé ce site, riche, complet ou presque et facile à s'y retrouver ! Cela donne plus le désir de mieux connaître et aimer le pays.


Misaotra tompoko.


 

Jean-Michel 17/01/2012 19:16



Voilà un commentaire qui fait vraiment plaisir. Pouvoir apporter quelques données à ceux qui le souhaitent, quel pied. Misaotra et à bientôt.



jean-luc saint-marc 12/01/2012 13:05


Oh, JM, est-ce que ta dernière phrase reflète un sentiment partagé par les insulaires eux-mêmes ?



Jean-Michel 12/01/2012 14:04



Le sujet est délicat. La représentation de l'histoire pèse lourd dans le sentiment qu'on éprouve pour l'autre quand il est différent. Or, comme partout le passé a parfois été conflictuel à
Madagascar. Et il existe malheureusement des personnes qui savent utiliser cela pour perpétuer certains antagonismes.