Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Paysages du Makay

Publié le par Jean-Michel L.

La sortie d'un livre (Evrard Wendenbaum, 2011.- Makay, à la découverte du dernier Eden), la diffusion d'un documentaire à la télévision ont attiré notre attention sur un site internet nommé "Makay Nature". Au final une belle déception. De jolies images certes, une grande habileté de l'auteur à obtenir des financements, mais un commentaire assez creux, rempli d'approximations gênantes et de lieux-communs.

 

Au contact du socle cristallin, le Makay est un massif gréseux situé dans le prolongement de l’Isalo, au nord de Beroroha. Il fait partie de la région d'Atsimo Andrefana mais déborde au nord sur celle du Menabe. C'est un espace peu peuplé et difficilement accessible, faute de routes, ce qui à Madagascar ne constitue pas une exception mais la généralité. Le naturaliste Henri Perrier de la Bâthie explora cette région en 1910, contrairement à la légende du massif inexploré développée par certains gentils fanfarons. Le Makay a de plus fait l’objet d’une certaine pression médiatique lors du Raid Gauloises de 1993. Tout le monde a pu alors voir qu'il y avait là un magnifique terrain de jeu pour adultes en mal de sensations fortes. On peut toujours insister sur sa biodiversité mais il y a à Madagascar des espaces beaucoup plus riches de ce point de vue, isolés ou moins isolés. Constitué des mêmes séries gréseuses dites de l'Isalo I (Trias) et Isalo II (Jurassique inférieur), le Makay n'est en effet que le petit frère septentrional du massif de l'Isalo plus étendu et qui présente une plus grande variété de formes - notamment sur son flanc ouest couvert de superbes tables cuirassées que vous avez la possibilité de voir dans Paesaggio. Il constitue à la fois une barrière entre Pays Sakalava et Pays Betsileo et une montagne-refuge investie par une population Bara. C'est aussi un refuge pour les dahalo, voleurs de bétail. On pense qu'autrefois ce fut un des domaines des Vazimba. La faiblesse des densités de population n’a pas empêché une déjà ancienne et forte dégradation de la végétation originelle. En dehors des forêts-galeries à Pandanus spp. et palmiers, prédominent steppes et savanes régulièrement parcourues par les feux. Un paradis pour amateur de géomorphologie, discipline oubliée par Makay Nature.

 

Makay

Trois grands bassins hydrographiques

 

MAD Makay 2004 GE250 2055.4523

Dissection du plateau par les canyons au fond couvert de forêts-galeries - Image Google Earth de 2004

Végétation rupicole et steppes directement sur les grès.

 

MAD Makay 2006 GE1k

Grande table couverte de sables rubéfiés attaqués par les ravinements - Image Google Earth de 2006

 

MAD Makay faille 2006 GE500 2034.4525

Canyon guidé par une longue fracture - Image Google Earth de 2006

 

MAD Makay 2003 GE1k

Relique de forêt sclérophylle à Uapaca bojeri - Image Google Earth de 2003 -  L = 4 km

 

MAD Makay 2004 GE1km

Lacis de canyons guidés par la fracturation - Image Google Earth de 2004

Commenter cet article

Christian lemenuisiart 19/12/2011 05:50


Superbe photos , et puis les réportages il y a toujours à boire et à manger !


A bientôt

Jean-Michel 19/12/2011 23:47



Merci et bonne soirée.