Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Paléotsunamis et mégatsunamis

Publié le par Paesaggio

En mettant l'accent sur des cataclysmes peu connus de la majorité des gens, le tsunami survenu à Sumatra  fin 2004 a donné un coup de fouet à l'étude des paléotsunamis (c'est à dire tsunamis anciens ou tsunamis du passé). Mais en fait le sujet intéressait depuis longtemps de nombreux laboratoires (Bourgeois, 1997 ; Rhodes et al., 2006). Les tsunamis laissent en effet des traces durables de leur passage sur la terre ferme et sur les récifs coralliens. Encore faut-il savoir les interpréter les dépôts ce qui n'est pas toujours évident même pour des scientifiques expérimentés. 

 

Les tsunamis anciens les plus spectaculaires, donc ayant provoqué les changements les plus significatifs dans l'environnement, ont été appelés  mégatsunamis (ou méga-tsunamis, autre orthographe). Ce sont des phénomènes sans commune mesure avec les tsunamis "ordinaires", les déferlements pouvant dépasser 180 m de haut. Ils seraient provoqués par des effondrements sous-marins comme dans le cas du fjord de  Lituya  en Alaska (1958), des explosions volcaniques comme à Santorin ou plus rarement par la chute d’astéroïdes dans les océans. Ce dernier phénomène pourrait avoir été marqué par des astroblèmes comme le cratère d'impact de Burckle. La fréquence de ce dernier type de tsunami serait d'un tous les 1 000 à 10 000 ans.

 

 

Contrairement à ce qu'indique Wikipédia, il ne s'agit pas pour une fois d'un terme créé et employé par les seuls médias avides de sensationnel. Ce sont en effet des géologues travaillant dans la baie de Lituya en Alaska qui en 1953 crèèrent le terme. Depuis c'est un sujet largement développé par les océanologues, les géologues et les astronomes (Abott et al., 2006 ; Goff, J.R. et Dominey-Howes, D., 2010).

 

voir l'ensemble de la question

 

Références :

 

Abbott, D., Martos, S., Elkinton, H., Bryant, E., Gusiakov, V., Breger, D., 2006.- Impact Craters as Sources of Megatsunami Generated Chevron Dunes. GSA 2006 Philadelphia Annual Meeting, 22-25 October, 2006, Paper n°.119-20, GSA Abstracts with Program, 38, n°7, p.299.

Bourgeois, J., Minoura, K., 1997.-  Paleotsunami studies. Contribution to mitigation and risk assessment. In  : Gusiakov, V.K., ed., Tsunami Mitigation and Risk Assessment, Rept. of the International Workshop.  Computing Center, Siberian Branch, Russian Academy of Sciences, p. 1-4.

Goff, J.R., Dominey-Howes, D., 2010.- Brief communication "Does the Eltanin asteroid tsunami provide an alternative explanation for the Australian megatsunami hypothesis?" Nat. Hazards Earth Syst. Sc., 10, pp. 713-715.

Rhodes, B., Tuttle, Horton, Doner, Kelsey, Nelson & Cisternas, 2006.- Paleotsunami Research, Eos Trans. AGU, 87(21), doi:10.1029/2006EO210002.

 

INDO Sumatra 2004 GE12 750m

Un secteur de côte de l'Aceh (Sumatra) avant le tsunami. Image Google Earth du 23 juin 2004

INDO Sumatra 2005 GE11 750m

Le même secteur de côte juste après le tsunami : toute la plaine littorale est soit décapée de ses sédiments et de sa végétation, soit recouverte de boue. Image Google Earth du 23 janvier 2005.

Commenter cet article

cão 23/07/2010 10:51



De la sorte, tu as du taf prévisionnel pour corriger l'encyclopédie numérique !!



Paesaggio 23/07/2010 13:27



Le problème avec les encyclopédies numériques, notamment avec Wikipédia, c'est qu'au milieu d'excellentes notices, il y en a d'autres pleines de splendides
c....ries. Je me suis essayé à écrire une ou deux notices qui ont été complétées aussitôt d'une erreur monumentale par un soit-disant spécialiste. J'ai dû expliquer au type pourquoi il disait
n'importe quoi. Il s'est excusé mais il ne faut rien avoir à faire d'autre pour se lancer là-dedans.