Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les méfaits de la tempête de janvier 2009 dans les Landes de Gascogne

Publié le par Paesaggio

Printemps 2010 à Salles : une grande partie des pins maritimes qui ont survécu à la tempête du 24 janvier sont mourants. Mais cette tempête n'est que co-responsable du désastre. Sur la sellette, la généralisation de la diffusion de cultivars sélectionnés pour leur rapidité de croissance au détriment de de nombreux autres paramètres fondamentaux. Le procès de la monoculture forestière n'est pas terminé.

 

Salles JML mai2010 219

Salles JML mai2010 220

Commenter cet article

christian lemenuisiart 17/05/2010 05:57



C'est bien triste , il manque bien des arbres . Putin de Klaus ! 


Bonne Journée 



Paesaggio 17/05/2010 10:29



Non, ce n'est pas à Klaus qu'il faut s'en prendre mais aux marchands de graines et de jeunes plants. Les dégâts directs on les connaît depuis la tempête. Je ne les minimise pas : ils sont
considérables. Ce qu'il faut souligner, c'est que les pins maritimes restés debout sont morts ou mourants comme on le voit très bien sur les photos. Cela concerne aussi d'immenses peuplements
bien plus denses dans lesquels la mortalité directe avait été bien plus légère qu'ici. Klaus n'est que partiellement responsable de la situation.