Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Bois du Vau-Rosé-Continvoir en Gâtine tourangelle

Publié le par Jean-Michel L.

La collection de stéréogrammes de l'IGN (Institut Géographique National) a été initiée à Saint-Mandé par Charles Cazabat au début des années 70. Elle n'a pas eu le succès qu'elle méritait faute d'avoir publié des livrets d'accompagnement pourtant prévus. Elle a cependant permis de former, stéréoscopes de poche sous les yeux, de nombreux photo-interprètes, une qualification de plus en plus rare.

 

"Les Bois du Vau-Rosé-Continvoir" constituent le stéréogramme n°3 de la collection. C'est un des seuls stéréogrammes de la collection à disposer d'un livret dactylographié, centré sur la végétation.

 

Matériel

Il s'agit d'un couple stéréo panchromatique à l'échelle approximative du 1 : 23 000e

Les photos datent du 9 avril 1957 à midi : nous sommes au printemps. 

 

Entre Anjou et Tourraine

Nous sommes aux confins de l’Anjou et de la Tourraine, en limite de Gâtine tourangelle et de Baugeois, au  N.E. de Saumur (feuilles IGN Noyant et Chinon) dans le département de l'Indre et Loire.

 

Climat ligurien

climat tempéré avec influences maritimes (600-700 mm par an, 11°C TM annuel, hivers doux avec coups de froid, étés frais). 

 

Douceur du relief

Entre 47 m au nord et 101 m au SW. On note la dissymétrie des croupes.

 On peut observer deux petites vallées, celles du Chaugeon et  du Vaurosé. 

 

Un morceau de Bassin Parisien

Nous sommes dans le Bassin Parisien.  

Terrains crétacés : "tuffeaux" d'Anjou (Turonien C6) = calcaires, sables quartzeux et placages de sables correspondant aux grès éocènes en discordance (non visibles ici).

 Colluvions sableuses de bas de pente.

 

Une région boisée

Il s'agit d'une vieille région de bois et de landes. Les « darnes » (sorcières) y faisaient autrefois régner la terreur. 

De nombreux Conifères :

- pin sylvestre : essence thermofuge sur sols pauvres en futaie et dans les landes visibles au sud.

- pin maritime : introduit au XIXe , calcifuge, thermophile

- sapin pectiné : introduit - a besoin d'eau - occupe les ubacs. 

- pin noir, douglas Pseudotsuga menziesii introduits.

Et des feuillus :

La chênaie est dominante : chênes pédonculé et rouvre, châtaignier, charme, bouleau, houx, pommier sauvage, merisier, hêtre rare malgré la proche forêt de Chaudelais


Une France rurale pauvre

On est dans une région agricole pauvre, du moins à cette époque. Ce n'est pas le hasard s'il s'agit d'une gatine.

Peu de vigne malgré la proximité de Saumur

Prairies en relation avec l'élevage, cultures de légumes sur terres argileuses

Vergers : pommiers et pruniers. 

Présence d'une scierieen relation avec l'exploitation de la forêt.

 

Quelles évolutions ?

Les images satellitales de 2007 montrent un recul des terres cultivées. Les déprises sont manifestes.

 

IGN Le-Vau-Rosé 002

GE Le Vau 1

GE Le Vau 200m 3

Images Google Earth de 2007

Commenter cet article

Hécate 12/12/2010 10:31



Les tourangelles ...? Ah!...Y a-il encore des tourangelles typiques ,je ne sais trop que répondre  :)


 



Hécate 06/12/2010 19:15



Je ne pense pas ...elles sont peut-être un peu plus ...un peu moins ...En clair on dit que les tourangeaux sont un peu fiers  :)



Jean-Michel L. 11/12/2010 22:04



Revenons-en aux Tourangelles...  Mais j'ai peur que nous nous fussions (?) éloignés du sujet initial !



Hécate 01/12/2010 10:51



Déjà qu'on a quelque mal à me croire Touangelle ( je ne suis pas typique ) pourtant bien d'ici  :)


        votre H



Jean-Michel L. 06/12/2010 16:58



A quoi ressemble une Tourangelle typique ? Roucoule-t-elle telle une Tourterelle ?



Hécate 19/11/2010 18:45



La Sologne ...Oui...Ce n'est pas si éloigné ...


                                                     
De retour pour l'automne donc au moment où s'envolent les feuilles bunies ,dorées ...Magnifique encore en bas de chez moi ces arbres !!!



Jean-Michel L. 30/11/2010 22:58



Certes la Sologne n'est pas très éloignée de la Tourraine, mais le Solognot avec son accent et sa roublardise est loin de ressembler au Tourangeau ou à la Tourangelle !



Hécate 24/10/2010 16:36



Je suis du pays Tourangeau ,donc ,Chinon ,Saumur...voilà que je connais un peu .


                                                                                                                  
Bon dimanche


                                                                                                                                           
H.



Paesaggio 19/11/2010 11:40



 De retour après un long séjours hors-France. Malheureusement je croule sous le travail et n'ait que peu de disponibilité actuellement pour mon blog et la lecture des autres. Cela devrait
aller mieux bientôt.


Sous mes dehors aquitains, je suis presque votre voisin, natif de Sologne. De la vieille histoire. Merci et mes amitiés à vous Hécate.



cão 28/09/2010 19:03



Hugh !


Paris est magique !


 






christian lemenuisiart 27/09/2010 20:45



C'est bizarre car tes cartes sortent et puis elles ne bougent pas non plus . 


A bientôt 



Jean-Michel L. 28/09/2010 18:38



Mes cartes ???  Bonne soirée à toi.



cão 27/09/2010 18:54



c'est dingue, ce hasard et ses potentialités.


Comme les centres d'enfouissement (au hasard !), c'est 'achtement bien, mais à Paname, pas à la camp' !


 






Paesaggio desolato 28/09/2010 18:54



Bon, Paysage Désolé propose à Chien au Regard perçant de fumer le calumet de la paix, plutôt qu'à se fatiguer dans de stériles joutes !



cão 27/09/2010 13:57



Certes, certes, mais ces terres agricoles délaissées peuvent dégager un bilan autre et favorable à une autre diversité. Qu'en penses-tu ?



Paesaggio 27/09/2010 18:51



En effet, toutes les sagesses orientales le disent : il n'y a pas de phénomène bon ou mauvais en soi... même quand il s'agit de déprise. Ce que nous pouvons évaluer comme très mauvais porte les
germes d'un mieux. Ainsi (un exemple au hasard) si Paris était vidé de ses habitants, la biodiversité en profiterait sûrement !



cão 26/09/2010 08:37



en cinquante piges, quel bilan peut-être tiré de cette déprise ?



Paesaggio 27/09/2010 13:55



Dire que les espaces agricoles sont en déprise, c'est faire un bilan. Ce qui est visible sur les vues aériennes, ce sont des champs en friche ou en cours de reboisement.