Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le volcan de boue Lusi à Sidoarjo, Est-Java, Indonésie

Publié le par Paesaggio

Le 29 mai 2006, à Sidoarjo [7°31'S - 112°42'E], dans l'Est de l'île de Java se produisit un phénomène  aussi désatreux qu'étonnant. Il s'agit d'une région très peuplée de Indonésie, un peu au sud de la grande métropole portuaire de Surabaya. La compagnie d'énergie indonésienne Lapindo-Brantas qui venait de faire un forage a vu apparaître un gigantesque geyser de boue accompagné de gaz. Depuis 60 000 m3 de boue sortent en moyenne chaque jour du geyser.

 

INDO 17nov2006 Sidoarjo GE1

Le geyser - Image Google Earth du 17 novembre 2006

 

Deux hypothèses s'affrontent :

- celui de la naissance d'un phénomène naturel qui touche normalement les fonds océaniques, une aubaine pour les vulcanologues ;

- celui de l'accident minier.

 

L'hypothèse d'un phénomène naturel n'est pas absurde. C'est elle qui est défendue par les prospecteurs de Lapindo-Brandas et par certains géologues. A son crédit, un séisme d'une magnitude de 6,2 sur l'échelle de Richter qui a secoué la région de Yogyakarta, le 27 mai 2006, deux jours avant, causant 6 200 morts. C'est lui qui aurait été le détonateur de l'éruption. Les 15 autres forages de gaz exploités par la compagnie à proximité ne posent pas autant de problèmes. C'est cette hypothèse qui a été retenue par la justice indonésienne (ce qui en aucun cas ne valide la première !).

 

La seconde hypothèse a également ses chauds partisans, notamment les habitants de Sidoarjo et les auteurs d'un rapport qui vient d'être publié (12 février 2010). Il s'agit d'experts internationaux qui pensent que le forage mené à  2 800 mètres de profondeur est à l'origine de l'instabilité ayant provoqué le geyser. Ce serait d'ailleurs au moment de retirer la tige de forage que le phénomène se serait produit. Pour eux l'hypothèse du séisme déclencheur du geyser ne tient pas, vu l'éloignement de l'épicentre et le fait qu'en Indonésie et notamment dans cette région, particulièrement touchée par les séismes, jamais l'un de ceux-ci n'a été à l'origine d'un volcan de boue. 

 

De lourdes conséquences

 

Les ravages dans cette localité rurale sont importants : 14 morts, au moins 1 000 ha de terres perdus, 12 villages noyés, plus de 50 000 personnes déplacées.

 

INDO 17nov2006 Sidoarjo GE5

Toits de maison ennoyées par la boue - Image Google Earth du 17 novembre 2006

 

Impossible d'arrêter le phénomène en cours et personne ne peut dire combien de temps il va encore durer : un an, dix ans, plusieurs siècles ? Une chose est sûre, toute cette matière  visqueuse répandue pollue et va être à l'origine d'une caldeira  (chaudron en portugais, terme de géomorphologie désignant un cratère d'effondrement) de plusieurs kilomètres de diamètre. Elle se met lentement en place. Cela veut dire que, vu l'altitude proche de 0 mètre (les mangroves sont très proches du geyser), tout ce secteur promis à la submersion marine va se transformer en baie.


Références

Wikipedia en anglais Sidoarjo mud flow
AFP Human error to blame for Indonesia's mud volcano: scientists
Le Monde  La thèse de l'erreur humaine relancée pour expliquer l'éruption du volcan Lusi à Java

 

INDO 17nov2006 Sidoarjo GE2

Le secteur ennoyé et endigué - Image Google Earth du 17 novembre 2006



Commenter cet article