Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le massif dunaire de Saodano (ou "chevron d'Ampalaza") à Madagascar

Publié le par Jean-Michel L.

Dans le Sud de Madagascar, Ampalaza est le nom d’un petit comptoir de l’embouchure de la Menarandra devenu en 1900 poste militaire français. Par extension c’est le nom d’une baie située au sud de l’embouchure de la Linta. En fait ce nom est à peu près inconnu des Malgaches et du reste du monde car Ampalaza est situé dans une sorte de « bout-du-monde », pauvre, peu peuplé et dépourvu de toute route. C’est cependant un endroit superbe où, dans un contexte subaride, le gris-vert du fourré xérophile sur dunes rencontre le bleu du canal de Mozambique et l’émeraude de récifs coralliens un peu plus au nord.

 

Cet espace a minutieusement été étudié par un géographe, René Battistini, pendant la période située à cheval sur la fin des années 50 et le début des années 60. Il en a tiré une thèse principale de plus de 600 pages illustrée de 180 figures consacrée à la géomorphologie de l’Extrême-Sud de Madagascar (Battistini, 1964a) et une thèse secondaire consacrée à l’étude humaine de la plaine côtière mahafaly (Battistini, 1964b). Plus récemment deux cartes couleur très détaillées et une notice consacrées à l’évolution récente des milieux à Androka et signées Jean-Michel Lebigre, Guilène Réaud-Thomas, Michel Rejela (2001). sont isses d'un patient travail de terrain. Ces études ont en commun la particularité de faire, pour l’ensemble du Sud-Ouest et de l’Extrême-Sud de Madagascar, une typologie des grands massifs dunaires littoraux et de les mettre en relation avec les vents dominants, notamment le fameux tsiokantimo qui vient du Sud.

 

En 2006, des chercheurs anglo-saxons font connaître au monde l'existence de l'astroblème de Burckle sur les fonds de l'océan Indien et découvrent sur Google Earth que le littoral méridional de Madagascar recèle d'immenses chevrons. Ils annoncent (Masse et al., 2006) qu'il existe un lien entre le cratère de Burckle et les chevrons malgaches : c'est le méagtsunami provoqué par  l'impact de l'astéroïde  qui est à l'origine de ces derniers. Le plus spectaculaire de ces chevrons, avec celui de Fenambosy, est ainsi baptisé « Ampalaza Chevron ». En fait c'est le massif dunaire linguiforme de Saodana ou d'Anandria Avatra décrit  et cartographié une première fois par Battistini en 1964 et une seconde fois par Lebigre, Réaud-Thomas et Rejela en 2001. 

 

voir l'ensemble de la question

 

Références :

 

Battistini, R., 1964a.- L'Extrême-Sud de Madagascar, étude géomorphologique. Paris, Cujas, 636 p.

Battistini, R., 1964b.- Géographie humaine de la plaine côtière Mahafaly. Paris, Cujas, 198 p.

Lebigre, J.-M., Réaud-Thomas, G., Rejela, M., 2001.- Androka (Extrême-Sud de Madagascar) : cartes d’évolution des milieux. Bordeaux, CRET, Iles et Archipels, n°30, 72 p. et 2 cartes hors texte.

Masse, W., Bryant, E., Gusiakov, V., Abbott, D., Rambolamana, G., Raza, H., Courty, M., Breger, D., Gerard-Little, P., Burckle, L., 2006.- Holocene Indian Ocean Cosmic Impacts: The Megatsunami Chevron Evidence from Madagascar. EOS, Trans. AGU, 87(52), Fall Meet. Suppl., Abstract PP43B-1244.

 

(à suivre)

 

Mad JML Androka 31

Le petit village de pêcheur d'Ambohibola non loin des dunes de Saodana

MAD Fenamb GE15 2km

La partie septentrionale du massif linguiforme de Saodana et ses dunes paraboliques. Image Google Earth, L = 8 km

Commenter cet article

cão 24/07/2010 05:04



L'altitude de ces dunes spectaculaires atteint quelle valeur ?



Jean-Michel L. 24/07/2010 12:15



Il culmine à son extrêmité à 80 mètres d'altitude. Mais en fait il domine les dunes sous-jacentes, qu'il transgresse, de 20 à 30 mètres.