Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Brăila, la ville-toile-d'araignée

Publié le par Jean-Michel L.

Le plan de Brăila fait ressembler cette ville de 200 000 habitants à une toile d'araignée accrochée au Danube. Au centre la place Traian et son église Saint-Archange-Michel, une ancienne mosquée. Les taudis du quartier de Comorfca si bien décrit par Panait Istrati (cf. Codine) ont disparu. La ville est aujourd'hui bien moins active qu'à la fin du XIXe siècle. Les carrioles à chevaux, si communes dans les villes de Bucovine, ont laissé la place à des voitures. Mais la circulation y est fluide, laissant l'espace aux chiens errants. Les vieilles maisons bourgeoises parfois classées comme monuments historiques sont souvent délabrées, voire complètement abandonnées.

 

ROU braila 2004 GE500

Brăila (image Google Earth)

Roumanie Braila

Croquis de situation

Braila JML 2011 0034R

Une rue résidentielle

Braila JML m2011 055

La rue commerçante Mihai Eminescu. Pavés de rigueur. 

Braila JML mai2011 003R

Une boutique de vêtements de la rue Mihai Eminescu : ici pas encore de touristisation ou de cafés "branchés"

Commenter cet article

nan 12/05/2011 18:30



et des rues vides, sans voitures! peut-être l'heure ou le mauvais temps?



Jean-Michel 14/05/2011 18:06



Une ville sans beaucoup de voitures, un vrai rêve, lié à la situation économique assez précaire de cette ex-ville dynamique !



Hécate 10/05/2011 11:15



Je remarque les couleurs des demeures ,le bleu ,l'ocre ...Rien à voir avec le blanc ,gris uniforme des résidences de la Touraine ...:)



Jean-Michel 17/05/2011 23:34



Désolé, j'avais pourtant répondu à ce commentaire. Je disais qu'effectivement il y avait partout de belles couleurs dans la vieille ville. Ceci dit, j'aime bien les couleurs dela tourraine !



christian lemenuisiart 09/05/2011 22:28



J'adore les couleurs de le deuxième .


A bientôt 



Jean-Michel 11/05/2011 07:13



Effectivement les couleurs des maisons sont attirantes. A bientôt.