Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Au fait qu'est ce que la nature ?

Publié le par Paesaggio

Cela fait régulièrement partie des sujets de philosophie au baccalauréat au même titre que "Faut-il opposer nature et culture ?". Au delà de cette épreuve scolaire, la question mérite d'être posée, notamment dès que l'on s'intéresse au paysage. Elle me l'a été aujourd'hui par deux studieuses étudiantes d'aménagement de Bordeaux 3 dans le cadre d'une enquête sur le parc du Burck à Mérignac. Je n'ai pas su répondre, de manière assez sibylline, que le sujet était fort vaste et avait fait l'objet de nombreux ouvrages (dont vous avez quelques exemples ci-dessous). Pour moi la nature est tout ce qui est autonome par rapport aux hommes. Une forêt même cultivée est autonome, de la même manière qu'un volcan, ce que ne sont ni une ville, ni un jardin, ni un parc puisqu'il s'agit de concepts forgés au service de nos sociétés. Le parc du Burck se définit d'abord par sa fonction sociale : il n'a aucune autonomie. La forêt qui se trouve dans le parc peut quant à elle continuer à évoluer en l'absence de toute humanité.

 

DAJOZ, Roger, 1984.- Eléments pour une histoire de l'écologie. La naissance de l'écologie moderne au XIXe siècle. Histoire et Nature. Cahier de l'Association pour l'histoire des sciences de la nature n°24-25.


DELEAGE, Jean-Paul, 1991.-  Histoire de l'écologie, une science de l'homme et de la nature. Editions de La Découverte, Paris, Coll. Histoire des sciences, 330p.


DROUIN, Jean-Marc, 1991.- Réinventer la nature. L'écologie et son histoire. Préface de Michel Serres. Desclee de Brouwer, Paris,  208 p.


EHRARD, Jean, 1965.- L'idée de Nature en France dans la première moitié du XVIIIe siècle. Annales. Économies, Sociétés, Civilisations, Volume 20, Numéro 5 : 1059 - 1061

 

Vue sur le bois du Burck

 

Commenter cet article

cão 22/11/2009 11:43


Certes, mais ce serait la même chose en milieur rural.
Que sont les pays sous nos latitudes, si ce n'est qu'un paysage sorti de la main de l'homme ?



Paesaggio 23/11/2009 12:14


Complètement d'accord. De paysages ruraux on reviendrait le plus souvent à des paysages forestiers. On en a de bons exemples en Ariège où la hêtraie recouvre le paysage rural fossile avec ses
maisons et ses mutets en ruine.


cão 20/11/2009 19:01


Mais, Jean-Michel, pour en revenir à la nature urbaine, toutes ces plantes qui vievent dans les fissures, sur les terrasses, ces morilles entre deux postes électriques provisoires en plein Paname,
ces quarante couples de faucons crécerelles nicheurs, ce saumon qui remonte les écluses de Suresnes ces douze cigognes qui passent la nuit sur un bâtiment du XVIIIème arrondissement, ce toit
végétalisé d'une école britannique classée réserve de nature ???
Non, ça ne le fait pas ?


Perso, quand je fais une sortie au cimetière parisien, je vois plus d'espèces d'oiseaux que chez mes potes à Buffevent (44° 45' 35" N / 1° 9' E )




Paesaggio 22/11/2009 09:34


Par bonheur la flore et la faune sauvages investissent très partiellement la ville... dans laquelle elles ne sont pas toujours franchement bienvenues (vive les rats et les cancrelats). Mainenant
imaginons qu'à la suite d'une terrible catastrophe les hommes disparaissent de nos villes. Faune et flore sauvages les réinvestiront complètement mais on ne pourra plus parler de villes.