Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Asbestos (Québec, Canada) et ses mines d'amiante chrysotile

Publié le par Jean-Michel L.

45°46′N-71°56′W

Asbestos (7 000 habitants) constitue une des plus mauvaises publicités possibles pour le Québec. Souffrir d'asbestose, c'est en effet être atteint d'une maladie des poumons liée à des fibres d'amiante ce qui génère des cancers (mésothéliome). Alors qu'un peu partout dans le monde industrialisé, on refuse l'amiante et on "désamiante" les bâtiments ce qui coûte très cher, ici on continue à extraire ce minéral. Le nom "Asbestos" ne dérive pas de la toponymie amérindienne mais vient du grec, langue dans laquelle asbestos veut dire indestructible.

Asbestos se situe en Estrie, à la frontière des Etats-Unis, non loin de Sherbrooke, dans le Sud du Québec. C'est à la fin du XIXe siècle que le gisement d'amiante chrysotile fut découvert (1879) et conduisit à l'aménagement d'un village puis d'une ville nouvelle. Comme on peut le voir sur l'image GeoEye, la ville d'Asbestos est suspendue au-dessus de la mine Jeffrey (5 km de diamètre, 350 mètres de profondeur). Les plus vieux quartiers ont été détruits dans les années 70 à la suite de l'agrandissement de la mine. Cela veut dire que le fleuron du patrimoine historique a été délibérément sacrifié.

Aujourd'hui, on s'en doute, la demande en amiante s'est effondrée et la production de magnésium, minéral exploité dans la mine Magnola, n'a pas résisté à la concurrence chinoise.

 

CAN Asbestos 2010 GE500

Image GeoEye de 2010 mise à disposition par Google Earth, L = 2 km

Commenter cet article