Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A Bucarest, le parc Cişmigiu

Publié le par Paesaggio

 

 

Roum OB 1

 

Commencer un voyage par un parc public, voilà qui sort du commun.  Mais cela permet de tâter le poul de cette ville étendue et disparate qu'est Bucarest (Bucuresti). En cette belle journée de printemps, le résultat est là. Cette ville tant décriée est tout à fait attachante. Rien de bien spectaculaire mais, mis à part la circulation plutôt chaotique, une impression de sérénité.

 

ROU Bucarest gara GE3 2009

Image Google Earth

Roum Bucarest JML 173

Roum Bucarest JML 168

Roum Bucarest JML 233

Commenter cet article

Hécate 13/04/2010 09:35



Mircea Eliade est un immense auteur;le roman de lui quie s'inspire des légendes de ce pays " Mademoiselle Christina " ;et "Le serpent "raconte une villégiature dans les Carpathes,une
plongée dans le fantastique sans les facilités du genre.


Il me semble que recemment ,certaines parties de l'oeuvre de Panaït Istrati a été réeditée en collection de poche . (je ne saurais vous dire quel titre,mais j'ai vu cela dans une
librairie sur un présentoir ).


Je n'insiste pas : vous avez compris mon enthousiasme inchangé pour cet écrivain !


          Votre Hécate



Hécate 11/04/2010 18:30



Panaït Istrati est le premier écrivain roumain que j'ai lu et j'ai réellement été captivée ,émue par toute son oeuvre au point de patiemment rechercher les volumes qui
manquaient . Le premier tome fût le plus ardu à me procurer !


                                       
Bien votre Hécate



Paesaggio 12/04/2010 22:53



Moi j'en étais resté à Gheorgiu (La 25e heure) mais je me promets de lire bientôt Mircea Eliade, plus connu donc plus facile à trouver que Panaït Istrati. Bien à vous Hécate.


Les problèmes de connection m'ont fait effacer par erreur votre message.Vous y parliez avec enthousiasme de Mircea Eliade et de Panaït Istrati. Enthousiasme que vous savez très bien faire
partager.
Bien à vous, Hécate.



Hécate 10/04/2010 21:19



"Il était six heures du soir ...Les allées du jardin étaient presque désertes vers les deux portes principales ,et le soleil crépusculaire dorait le sable ,pendant que les bosquets de lilas
plongeaient dans l'ombre ..."( Panaït ISTRATI )



Paesaggio 11/04/2010 17:15



Un grand merci Hecate. Cela convient parfaitement.