Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Saint-Laurent-le-Minier une commune orpheline de ses mines

Publié le par Jean-Michel Lebigre

Saint-Laurent-le-Minier, petite commune cévenole du département du Gard (environ 360 habitants aujourd'hui),  semble avoir attiré les hommes pour ses ressources minières depuis l'âge du bronze. Mais c'est au XIIe siècle que le bourg fut créé lnon loin du cours de la Vis et de sa célèbre cascade. Le terme de Minier est accolé à Saint-Laurent au moins depuis 1320. On y trouve divers sites anciens d'exploitation de cuivre argentifère.  Deux mines modernes de blende et de galène (zinc et plomb) se sont établies à partir de la fin du XIXe siècle sous le contrôle de la société Vieille Montagne puis de Pennaroya. Le gisement des Malines a même été exploité jusqu'en 1991. Depuis ce village, autrefois petit centre actif, qui comme bien d'autres n'a pas réussi son "après-mine", est presque mort. Pourtant il existe des raisons d'espoir grâce à la production de dessins animés  à diffusion internationale à laquelle travaille le Fabrique.


Bibliographie :
Bailly-Maître, M.-Ch., 1995. - Archéologie minière : méthodes et résultats à partir de l'exemple du district de Saint-Laurent-le-Minier (Gard), XIIe-XVe siècle. Patrimoni Cultural d'Andorre : 231-245.
Bailly-Maître, M.-Ch., 2005. - Le rôle de la mine en Europe avant l’ère industrielle, à partir de l’exemple français, Ressources minérales et développement durable. Géosciences, 1, janvier 2005 : 30-35.







Commenter cet article

cão 05/08/2009 12:05

Oui, je pense que tu as raison !un bassin de décantation, si haut, serait d'une dangerosité ...

cão 30/07/2009 19:50

Hoy,quoi c'est quoi sur la quatrième image ?Les flancs d'un bassin de décantation ?merci.

Jean-Michel 05/08/2009 12:02


Cela ressemble plutôt à une accumulation de stériles organisés en terrasses et végétalisés. En fait je me suis abstenu faute d'avoir eu une réponse à la question.
Bonnes vacances.