Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Architecture de brique à Antananarivo

Publié le par Jean-Michel Lebigre

A partir de 1869, la capitale de Madagascar, bâtie traditionnellement en zozoro (joncs et roseaux), en terre et en bois, se convertit à la brique. Celle-ci, crue ou cuite, vient de briqueteries artisanales. La brique cuite finit par prendre le dessus en milieu urbain. Fortement consommatrice en tourbe et en charbon de bois, elle a contribué à la déforestation des Hautes-Terres. De nouveaux métiers sont apparus à cette époque comme mpandatsa-biriky (artisan de la brique et des tuiles). Les briquetiers qui transforment la terre, chargée de tant de symboles, en brique grâce au feu, sont investis de pouvoirs. Les maisons de brique donnent aujourd'hui son caracactère à la ville.










Commenter cet article

hery 22/02/2010 08:40


est-ce qu'une personne peut me donner le nom de l'argile pour la fabrication de briques à madagascar


Nanou 24/06/2009 23:25

C'est beau cette brique bien dorée par le soleil. Certaines briques ont été moulé à la main?

Jean-Michel 25/06/2009 09:23


C'est probable si tu entends par "moulé à la main" le fait de déposer à la main l'argile dans la forme. La plupart des briquetteries de Tana sont artisanales, de petite taille. Il n'est même pas
sûr qu'il existe des briquetteries industrielles. Cela permet d'employer beaucoup de main d'oeuvre, payée chichement.