Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le kily (Tamarindus indica) dans le paysage et la toponymie

Publié le par Jean-Michel Lebigre

Le kily en malgache, le tamarinier en français (Tamarindus indica L.) est un grand arbre de la sous-famille des Caesalpinioidées. En dépit de son nom, il n'est pas originaire de l'Inde mais de Madagascar ; selon Aubreville (AUBRÉVILLE, A., 1950.- Flore forestière soudano-guinéenne. Paris, p. 226) il proviendrait des forêts ripicoles de l'Ouest malgache.


Il est intéressant de savoir que c'est la seule espèce dans le genre Tamarindus. Chez les Sakalava, les gros tamariniers sont considérés comme des arbres sacrés. De croissance lente, ils peuvent vivre très vieux et dans des conditions difficiles : faibles précipitations, nappe phréatique saumâtre. On peut observer leur présence sur les dunes littorales (anémomorphoses : http://paesaggio.over-blog.com/article-18665087.html), dans des dépessions saumâtres, en savane, dans les jardins et jusqu'au coeur des bourgs et des villes (photos ci-dessous).


Son feuillage est persistant avec des feuilles alternes, paripennées (12 paires de folioles maximum). Ses fleurs blanc crème en racèmes terminaux pendants donnent des fruits  constitués de gousses contenant plusieurs graines entourées de pulpe fibreuse (arille) acide, riche en sucre et en vitamine C. Introduit en Asie, ce fruit figure dans de nombreuses recettes de cuisine et dans la pharmacopée.


Dans la toponymie  du Sud-Oust malgache du Menabe à l'Est de l'Androy, c'est un des termes qui revient le plus souvent. En voilà quelques exemples :  Ambahakily, Ankiliabo (près de Morombe), Ankiliambany, Ankilibe (village vezo près de Tuléar), Ankiliboba (Androy), Ankilibory (Mahafaly), Ankilifolo, Ankililoaka, (entre Tuléar et Morombe), Ankilimalinika (au sud de Morombe), Ankilimanarivo (Menabe), Ankilimary, Ankilimiangy, Ankilimionga, Ankilimivony, Ankilimivory, Ankiliroa, Ankiliry (Androy), Ankilivalokely et Ankilivalabe (au nord de Ranohira), Ankilizato, Bekily (Androy), Kiliarivo, Kilibory (Mahafaly)


Une citation : « ...le tamarinier (kily, Tamarindus indica), arbre typique des formations savanicoles, n'est pas retenu pour repérer un lieu. On sait pourtant l'importance de cet arbre, très recherché pour ses fruits et sa vaste frondaison qui procure une ombre épaisse. Le tamarinier est un arbre sacré, un pôle d'attraction du village, pouvant même être un facteur de fixation de l'habitat, donc appartenant à l'espace socialisé, contrairement au baobab qui appartient à l'espace sauvage de la forêt... »

Chantal Blanc-Pamard, 2002 .- La forêt et l'arbre en pays masikoro (Madagascar) : un paradoxe environnemental ? Bois et forêts des Tropiques, 271 : 5-22.



1. Dans une cour du centre de Tuléar

 

2. Dans le Bazary Be de Tuléar

 

 

Jean-Michel Lebigre, mai 2009

Commenter cet article

Nan 27/05/2009 23:04

Comment en replanter un? graines... Il est magnifique.