Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Crise dans le paysage hôtelier de Tuléar

Publié le par Jean-Michel Lebigre

Longtemps l'hôtellerie de Tuléar, capitale du Sud-Ouest malgache,  a reposé sur seulement trois établissements principaux : le Capricorne, le Plazza (1) et Chez Alain (2). Depuis le début des années 2000, l'offre en chambres s'est considérablement étoffée, transformant le paysage urbain. On compte aujourd'hui une quarantaine d'hôtels de petite taille et de taille moyenne dans la ville. Les deux fleurons de cette hôtellerie sont le Victory (rapport qualité/prix décevant au moins pour le restaurant) et Hippocampo (3) cher mais confortable. Le niveau des prix est actuellement intéressant ; on trouve des chambres doubles avec salle de bain et toilettes à partir de 8 à 9 euros la nuit. Il faut dire que la crise politique de 2009 a entraîné un vrai marasme pour le tourisme. Cela risque d'entraîner certains hôteliers vers la fermeture avec ce que cela implique de chômage dans cette ville pauvre des bords du Canal de Mozambique. Pourtant les craintes des touristes ne sont pas justifiées : la ville est calme et l'accueil des Tuléariens plus chaleureux que jamais.


1. L'hôtel Plazza  face au lagon... et à la mangrove toute proche


2. Chez Alain  vaut surtout par son jardin dans lequel sont dispersés des bungalows un peu vétustes et de très beaux aloalas colorés


3. L'Hippocampo : calme, volupté et féroce chien de garde


4. Le Manatane : un des nouveaux  face au lagon


5. L'Ambary sur la route de Morombe


6. Le Saifee : un des plus vastes et des plus modernes, en plein centre-ville

Jean-Michel Lebigre, 20 mai 2009

Commenter cet article