Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

La colonie pénale n°54 de Katchanivska (Karkhiv, Ukraine)

Publié le par Paesaggio

22 février 2014 : Ioulia Timochenko est libérée.

C'est à Kharkiv (Kharkov en russe), à la colonie pénale pour femmes n°54 de Katchanivska, qu'est embastillée pour sept ans, depuis le 30 décembre 2011, Madame Ioula Timochenko, ancienne Premier Ministre d'Ukraine. Son tort : son ton par trop nationaliste et trop peu russophile déplaît fortement à Monsieur Vladimir Poutine et au Président Viktor Ianoukovitch, russo-enthousiaste actuellement en place à Kiev. Le prétexte : un contrat gazier signé sous la pression de l'UE. Courageuse, Ioulia Timochenko vient de lancer un mot d'ordre à manifester contre l'abandon du projet d'association entre l'Ukraine et l'Union Européenne tout en commençant une grève de la faim.

Cette prison a été créée en 1927; elle a déjà servi à punir les opposants à Staline. Son statut actuel date de 1957. A défaut d'être plaisant cet établissement ne reçoit, semble-t-il, que des des personnes purgeant des peines courtes à moyennement longues.

Article du 25 novembre 2013

Image satellitaire de Kharkiv et croquis de situation
Image satellitaire de Kharkiv et croquis de situation

Image satellitaire de Kharkiv et croquis de situation

Voir les commentaires

Carte : l'Ukraine coupée en deux ?

Publié le par Paesaggio

L'Ukraine est-elle coupée en deux linguistiquement et ethniquement ? Les choses ne sont pas si simples : du point de vue des peuples, non. Les personnes d'origine russe peuplent la Crimée et une partie des villes minières. Du point de vue des langues, presque tout le monde parle les deux langues, des langues slaves assez proches. Mais au Sud-Est, il y a davantage de russophones, volontiers poutinophiles... mais pas systématiquement. En fait la complexité est de mise mais les commentaires d'une partie des médias sont simplistes.

Lire : La colonie pénale n°54 de Katchanivska où est embastillée Ioula Timochenko

Carte : l'Ukraine coupée en deux ?

Voir les commentaires

Carte du football et du rugby de haut-niveau en Angleterre

Publié le par Paesaggio

Nous abordons ici le thème des paysages sportifs. Les clubs de haut niveau des championnats de Premier League (20 clubs) et de Premiership (12 clubs) en Angleterre ont été cartographiés. Notons que le Pays de Galles participe au championnat de football anglais, ce qui n'est pas le cas en rugby.

L'agglomération de Londres possède une suprématie écrasante : un tiers des clubs de haut niveau s'y trouvent aussi bien en rugby qu'en football.

Manchester et Newcastle sont les deux autres agglomérations où les deux sports sont bien représentés au plus haut niveau.

A la différence de la France où deux clubs peuvent être très éloignés et soumis à des climats sensiblement différents (Bastia et Lille par exemple), les distances entre stades sont plutôt limitées en Angleterre.

Carte du football et du rugby de haut-niveau en Angleterre

Voir les commentaires

Sotchi 2014 : le souvenir du massacre des Circassiens

Publié le par Paesaggio

Il y a parfois des hasards tout à fait malheureux. C'est en effet il y a juste 150 ans en 1864, à Sotchi, au bord de la Mer Noire, que le tsar Alexandre II fit massacrer des milliers de Circassiens avant de contraindre le reste à la déportation vers la Turquie. On estime à un million le nombre de morts (cf. l'Histoire)

Les Circassiens ou Tcherkesses ou encore Adyguéens, divisés en douze tribus, sont un des nombreux peuples du Caucase. A l'époque la plupart étaient musulmans. Etant assez ombrageux, ils firent à de nombreuses reprises la guerre aux envahisseurs russes. Finalement, Alexandre II eut recours à la solution qui fut dénommée plus tard "finale". Seule les Géorgiens ont reconnu ce massacre car s'estimant eux-aussi victimes des Russes. De petites diasporas circassiennes existent à travers le monde, surtout en Jordanie où elles forment une élite.

Vous qui irez un jour à Sotchi, ayez une pensée pour ce petit peuple victime d'un génocide avant la lettre.  Bien d'autres eurent lieu dans ce passé où le respect des minorités n'était pas une préoccupation.

Sotchi, image Google earth de 2013

Sotchi, image Google earth de 2013

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 > >>