Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Camouflage d'une base militaire à Delingha au Qinghai (Chine)

Publié le par Jean-Michel L.

37°22'N - 97°03'E

On trouvera deux centres d'intérêt dans ces deux images satellitales concernant la province du Qinghai, aux confins du Tibet historique et de la Mongolie :

- la magnifique structuration de l'espace que fait valoir une base militaire (une base de lancement de missiles en direction de la Russie ?) ;

- les capacités de dissimulation de l'armée chinoise dans une région désertique : la base bien visible en 2005 s'est camouflée dans le paysage quelques années plus tard ! Cependant à être trop lisible, on devient peu crédible. N'a-t-on pas en fait à faire à un leurre dans une région où ce type de base est commun à qui sait lire les images vues du ciel ?

 

CHIN Delingha 2005 GE70base

Image Google Earth de 2005, L = 250 m

CHIN Delingha 2009 GE70base

Image Google Earth de fin octobre 2009, même échelle, sous la neige : camouflage ou abandon du site ?

Voir les commentaires

Mine et goulag : paysages de la Kolyma en Sibérie orientale

Publié le par Paesaggio

Pendant des siècles, mine a rimé avec esclavage. Un des derniers avatars de ce sinistre binome a été le goulag de la Kolyma en Sibérie. Plusieurs centaines de milliers de personnes (Russes, Polonais, Baltes, Japonais, Ukrainiens et bien d'autres nationalités) y furent assassinées de 1932 à 1953, au service de l'extraction aurifère. Selon  l'historien Robert Conquest (1995), la production d'or arraché au pergélisol atteignit jusqu'à 500 tonnes par an à son apogée. Rapporté aux pertes humaines, cela fait environ un kilo d'or par victime.

La Kolyma est un fleuve de la Sibérie orientale, une des régions les plus froides du Globe (Verkhoiansk se trouve à proximité). Son bassin-versant  s'étend sur 643 000 km2 de toundra et de forêt boréale de Conifères, nettement plus que la superficie de la France. On y accède par le port de Magadan qui donne sur la mer d'Okhotsk, au sud. On a beaucoup parlé des navires négriers du XVIIIe, mais peu nombreux sont ceux qui savent qu'en plein XXe siècle, le régime soviétique possédait  une flotte de navires,  qui comme le Djouma, étaient conçus pour transporter dans des conditions atroces les lagernik (prisonniers politiques et de droit commun) vers les sites miniers où ils allaient mourir de fatigue, de froid et de privations. En tout cas, il semble qu'on n'en trouve nulle trace dans nos livres d'histoire, et encore moins dans ceux de la jeunesse russe actuelle. Le silence est de mise : il ne faudrait surtout pas traumatiser tous ceux qui ont ou ont eu des parents ou des grand-parents communistes.

Bibliographie

Chalamov, Varlam, 1980.- Récits de la Kolyma, Éditions François Maspero (Ed. Verdier, 2003). 

Conquest, Robert, 1995.- La Grande Terreur. Les purges staliniennes des années 1930. Coll. Bouquins, Laffont, 1050 p.

Guinzbourg, Evguénia , 1998.- Le Ciel de la Kolyma. Coll. Points, Le Seuil, 2 tomes.

Kowalski, Stanislaw, 2002.- Kolyma, The land of gold and death. http://openlibrary.org/b/OL3478923M/Kolyma_the_land_of_gold_and_death 

Smith, Tom Rob, 2009.- The Secret Speech. London, Simon & Schuster (publié en français sous le titre de Kolyma en 2009 chez Belfond).    L'auteur a fondé ce roman sur le récit de Michael Krupa : Shallow Graves in Siberia, 1997, Minerva Press. Un roman cela permet de se sensibiliser plus facilement qu'un livre d'histoire. Celui-ci est excellent et passera sans doute un jour en film. 

Wikipedia : Kolyma

 

RUS Magadan-2009 GE100ge

Baraquements abandonnés d'un goulag ou d'un camp militaire ? Au nord de Magadan 59°42'N - image Google Earth de 2009

RUS Kolyma GE26 200m 63°5

Bourg minier à 63°05'N (image satellitale Google Earth)

RUS Kolyma-Karamken-2009 GE50b

La Kolyma en hiver : des conditions très rudes  (image satellitale Google Earth)

RUS Magadan 400m 2006 GE11

59°33'N - 150°46'E

Magadan, ville fondée en 1933 ; population en déclin, peuplée d'environ 100 000 habitants aujourd'hui (Google Earth - image satellitale de 2004)

 

RUS Kolyma GE25 200m mine

Des mines dans la taïga clairsemée de la Kolyma

 

RUS Kolyma GE18

Moyenne Kolyma : méandres (image satellitale Google Earth)

 

RUS Kolyma GE14 embouchure 4km

Dans le delta de la Kolyma (image satellitale Google Earth)

 

Première publication de cet article le 26 janvier 2010

Voir les commentaires

De Luz-Saint-Sauveur à Luz-Ardiden dans les Pyrénées

Publié le par Jean-Michel L.

42°52'N - 00°00'

Luz-Saint-Sauveur (Luz tout court jusqu'en 1962) est une petite commune calme (un millier d'habitants en hiver) des Hautes-Pyrénées, située entre Lourdes et Gavarnie. Elle est connue des géographes pour ses activités pastorales et ses risques d'inondation (le village est bâti sur un cône de déjection) et sismiques. Le dernier séisme grave date de 1660 mais des secousses sont régulièrement ressenties comme en 2006 et en 2010.

 

42°53'N - 00°04'W

En 1975 fut inaugurée la station de Luz-Ardiden à plus de 1700 mètres. Depuis 1985, elle est souvent choisie comme arrivée d'étape du tour de France ce qui trouble le calme habituel puisque des milliers de spectateurs se massent alors le long de la route. C'est le cas en cette année 2011. Après avoir franchi le Tourmalet, les coureurs doivent se hisser jusqu'à la station en parcourant une route en lacets bien visible sur l'image satellitale.

 

FR Luz-StS 2009 GE100

Le centre du village (image Google Earth de 2009, L = 400 mètres)

Luchon JML mai2006 051

Les premiers tours de France suivaient parfois des voies non goudronnées difficiles pour les pneus

FR Luzardiden 2006 GE400

Les lacets de l'arrivée à Luz-Ardiden (image Google Earth de 2006, L = 1 600 mètres)

L = la longueur de l'image

Voir les commentaires

Les mines du charbon de Zarand (province de Kerman, Iran)

Publié le par Jean-Michel L.

30°48'N, 56°35'E

On se représente l'Iran comme un pays entièrement tourné vers le pétrole... et le nucléaire. On y exploite pourtant des mines de charbon comme à Zarand (30 000 habitants) en plein désert dans le centre du pays.

On verra sur les images satellitales divers aspects de cette exploitation. Les accidents y sont fréquents. Celui du 19 avril 2009 a tué au moins douze mineurs à la suite d'une explosion de méthane. Ce type d'accident était arrivé dans le passé et avait entraîné la fermeture de la mine. Cette zone montagneuse a par ailleurs été touchée par un séisme meurtrier le 22 février 2005.

 

IRAN Zarand 2005 GE140

Image Google Earth 2005

IRAN Zarand coal 2005 GE100

Image Google Earth 2005

IRAN Zarand coal 2005 GE200

Image Google Earth 2005

IRAN Zarand coal 2010 GE50

Habitat minier - Image Google Earth 2005

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 > >>