Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Paysage climatique : records de décembre à Cazaux, Gironde

Publié le par Paesaggio

Cazaux via Google earth
Cazaux via Google earth
Cazaux via Google earth

Cazaux via Google earth

Le 23 décembre, nous nous étions donnés rendez-vous pour aujourd'hui en annonçant de possibles records. Ces derniers sont bien là. Depuis le début du mois de décembre, nous observons en Aquitaine avec une certaine stupéfaction des températures particulièrement élevées et un déficit de précipitations qui pourrait se révéler gravissime dès le printemps. Il nous a semblé intéressant de comparer ce qui se passait d'une année à l'autre. Pour cela nous avons choisi de nous focaliser sur une commune des Landes de Gascogne, Cazaux, connue pour sa base aérienne. C'est une des stations pour lesquelles le site Meteociel.fr nous offre des données statistiques détaillées [même si elles sont parfois entachées de petites lacunes]. Les séries vont de 1974 à 2015. On note des variations par rapport à Bordeaux, notamment parce que les clairières sableuses des Landes de Gascogne enregistrent généralement des extrêmes thermiques plus marqués. Cependant à Cazaux, la présence du lac tendrait à effacer  ce phénomène.

Au dernier jour du mois de décembre 2015, la moyenne des températures maximales est de 15,8°C.  Il s'agit donc d'un record : il n'a fait que 14°6 en décembre 2000, ancien record, et 14°5 en 1989. Par contre nous sommes très au-dessus du minimum de 6°8 en 1975.

En revanche nous restons dans la moyenne de la moyenne des minimas : 4,0°C, les extrêmes étant de 6°7 en 2006 et de -0°2 en 2001. Les gelées blanches ont cependant été fréquentes dans les Landes de Gascogne à la différence de ce qui se passait à Bordeaux ou même au NO de la France.

En ce qui concerne les précipitations, le record de déficit est battu en dépit de la pluie du 31 décembre : 10,2 mmm contre 12 mm pour le mois de décembre 2001, la moyenne mensuelle de décembre avoisinant 95 mm. Comme il a très peu plu depuis l'été certains arbres sont déjà affectés. Une catastrophe est prévisible sauf retournement complet de situation. Il est par contre raisonnable de penser que le record absolu de précipitations pour ce mois ne sera pas battu : 415 mm en 1982 !

Rendez-vous le 1er janvier pour vérification.

Commenter cet article

jean-luc saint-marc 23/12/2015 17:50

Les stats se tâtent.