Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Impôt sur le revenu : les inégalités en Gironde en 2013

Publié le par Paesaggio

Impôt sur le revenu : les inégalités en Gironde en 2013

La lecture en ligne du quotidien Sud-Ouest permettait, ce jeudi 5 février 2015, d'accéder à des chiffres passionnants : à l'échelle des communes, les statistiques de l'impôt moyen sur le revenu présentent quelques petites surprises. Faute de temps, la carte se contente de localiser quelques communes significatives.

On peut regarder d'abord les extrêmes : la toute petite communes de Cauvignac (354 euros, 162 habitants) contre celle de Pomerol (8 817 euros, 700 habitants) pour une moyenne girondine de 2775 € et nationale de 3 355 €. Vers le bas, on peut aller un tout petit peu plus bas (Sentenac d'Oust en Ariège : 92 euros) ; vers le haut, on trouve par contre beaucoup mieux (Paris 7e : 27 798 euros) !

Dans les villes, mis à part Bordeaux Métropole et le bassin d'Arcachon, on est plutôt en-dessous de la moyenne. A Bordeaux métropole , les contastes sont de mise : il y a les communes riches (Bordeaux, Le Bouscat, Gradignan, Pessac, etc.) et les communes pauvres (Cenon, Floirac, Bassens, Bègles, etc.). Même chose pour le bassin d'Arcachon où on est en moyenne plus riche au Cap Ferret qu'à Audenge, Biganos ou Arès.

Dans le vignoble, seule une bonne connaissance du terrain permet de comprendre : visiblement la composition sociale des communes n'est pas la même à Sauternes, Cérons, Bourg ou Moulis (1 528 euros) qu'à Saint-Emilion (7 503 €) ou à Pomerol.

Dans les campagnes autres que viticoles et dans la forêt, les revenus sont souvent médiocres mais il existe des exceptions flagrantes comme le petit village de Bourideys (8 290 €). Là, il n'y a que 86 habitants : il suffit donc qu'une seule famille très aisée y soit établie pour que la moyenne s'envole.

Commenter cet article

jean-luc saint-marc 09/02/2015 01:36

mouais, en fait, ça dépend ... si y a du vent, ou quoi ?

Paesaggio 09/02/2015 10:40

I'ya toutes les réponses dans "le Capital au XXIe siècle" de Thomas Piketty !