Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'Erythrée, le pays de la double peine

Publié le par Paesaggio

Il y a des dictatures dont on entend souvent parler (Daech en ce moment, la Corée du Nord, la Syrie, le Zimbabwe, etc.) et celles dont que presque personne ne connaît. L'Erythrée d'Issayas Afewerki en fait partie et ce n'est pas la moindre. Chaque mois 3 à 4 000 personnes s'en évaderaient pour gagner l'Ethiopie et l'Europe. Une partie d'entre eux meurent sous les tortures des Bédouins du Sinaï (lire : Voyage en barbarie dans le désert du Sinaï de Cécile Allegra et Delphine Deloget et l'interview des deux auteurs). D'autres ou parfois les mêmes se noient en Méditerranée.

L'Erythrée est un jeune Etat qui a conquis son indépendance en 1993 aux dépens de l'Ethiopie à laquelle le pays était lié depuis la colonisation italienne. Sur 121 000 km2 d'espace montagneux (point culminant : 3 000 m) le long de la Mer Rouge vivent six millions d'habitants, très pauvres. La guerre d'indépendance a fait des milliers de morts (environ 150 000) et une seconde guerre contre l'Ethiopie à l'initiative du dictateur en 1998-2000, 70 000 de plus. Un million de personnnes sont réfugiées dans des camps en dehors du territoire ou dispersés dans le reste du monde. Il y aurait selon Amnesty International 10 000 prisonniers politiques vivant à la limite de l'épouvante. Issayas Afewerki essayerait de faire de l'Erythrée une immense caserne d'où il puisera la chair à canon pour sa prochaine guerre. Selon certains analystes, il pourrait même être le parrain des camps de torture mis en place dans le Sinaï et récemment en Lybie.

Voir aussi :

Chaque jour plus de 200 Erythréens fuient leur pays

Etudes Géostratégiques : "L'Erythrée, une intégration régionale incertaine"

L'Erythrée, le pays de la double peine
L'Erythrée via Google earth : 1. Asmara et ses casernes,  2. Inslbergs,  3. quartier d'Agordat,  4. Village de montagne dans le Debub,  5. Masawa L'Erythrée via Google earth : 1. Asmara et ses casernes,  2. Inslbergs,  3. quartier d'Agordat,  4. Village de montagne dans le Debub,  5. Masawa
L'Erythrée via Google earth : 1. Asmara et ses casernes,  2. Inslbergs,  3. quartier d'Agordat,  4. Village de montagne dans le Debub,  5. Masawa
L'Erythrée via Google earth : 1. Asmara et ses casernes,  2. Inslbergs,  3. quartier d'Agordat,  4. Village de montagne dans le Debub,  5. Masawa L'Erythrée via Google earth : 1. Asmara et ses casernes,  2. Inslbergs,  3. quartier d'Agordat,  4. Village de montagne dans le Debub,  5. Masawa

L'Erythrée via Google earth : 1. Asmara et ses casernes, 2. Inslbergs, 3. quartier d'Agordat, 4. Village de montagne dans le Debub, 5. Masawa

Commenter cet article

Hécate 31/10/2014 17:35

A la recherche d'une vie meilleure...L'espérance est dans l'humain !...
Amicalement.

Paesaggio 03/11/2014 18:06

Dans la plupart des cas c'est bien à la recherche d'une vie meilleure. Mais ici, c'est "fuir à n'importe quel prix l'horreur d'une dictature meurtrière". Mes amitiés.

jean-luc saint-marc 24/10/2014 16:50

ces peuples comptent-ils encore leurs peines ? :-\

Paesaggio 24/10/2014 23:13

La plupart des individus n'ont pas eu la chance d'aller à l'école mais ils savent compter à la différence des dictateurs qui ne se donnent pas la peine...